Podcast en panne, Planète Racing vous propose un petit résumé de la venue de Saidou SOW dans notre studio. Rétro.

« Attention à MATSUI »

Saidou SOWC'est décontracté que Saidou SOW s'est installé à la place réservée aux invités dans le studio d'RBS. Pendant une heure, l'attaquant guinéen est revenu sur sa jeune carrière et sa saison au Racing. Son parcours a débuté dans un centre de formation, version Guinée, à côté d'un certain Mamadou BAH. « On se retrouvait après l'école dans la cour pour taper dans le ballon, on était loin des académies que l'on voit dans d'autres pays africains ». A 16 ans, il est repéré lors d'un tournoi, où il termine meilleur joueur, par … le Racing qui le fait signer son premier contrat. « Je suis revenu à Strasbourg en plein hiver, il faisait trop froid, je suis reparti » sourit-t-il. Recontacté à son retour au pays par un recruteur du Mans, le joueur rejoint alors la Sarthe où il y passera plusieurs saisons. « J'y ai côtoyé des supers joueurs comme BASA, De MELO, ou encore MATSUI que l'on risque de revoir samedi à la Meinau avec Dijon. Attention, c'est un super joueur, très dangereux pour une défense ». L'arrière garde des Bleus est prévenue.

« J'ai croisé Samuel ETO'O avec la Guinée »

Non conservé par le Mans, Saidou SOW prend alors la direction de l'Espagne pour un essai à Malaga, mais suite à un problème administratif il n'y posera pas ses valises. Passage ensuite par la Turquie, « mais avec tout ce qui s'y passe, je ne suis pas resté » puis Nantes. « Là encore, un problème de quota de joueurs étrangers m'empêche d'y signer. J'avais aussi un contact en Pologne mais les pays de l'Est ... ». Finalement, l'international Guinéen (il a joué avec les équipes de jeunes, puis espoirs, avec d'être appelé deux fois avec l'équipe A, sans entrer en jeu, dont une fois contre le Cameroun de Samuel ETO'O) signera à Tarbes. Avec le club du frère de Steve MANDANDA, Riffi, il participe à la remontée du club de la dernière place jusqu'au maintien.

« Je me suis excusé devant mes coéquipiers après mon passage difficile »

Saidou SOWRecontacté par le RCS qui l'avait gardé dans ses petits papiers après son premier passage, François KELLER l'engage pour une seule saison. « J'ai envie de participer au projet de remontée, mais restons concentrés jusqu'à la fin, on verra la suite à ce moment là ». Si il avoue se sentir bien à Strasbourg, il sait qu'il a encore beaucoup à apprendre aux côtés du coach strasbourgeois, auprès de qui il s'est d'ailleurs excusé après une période difficile fin février et notamment lors du match face à Thaon.. « Dans le jeu, j'aime bien le style de jeu rapide et technique de Jérémy MENEZ ». D'ailleurs, ses coéquipiers n'hésitent pas à le chambrer au sujet du joueur parisien, « paraît-il que si on le prend dans les jeux vidéos et que l'on lui le change sa couleur de peau, on m'obtient moi ! » en rigole t-il. Pour les coupes de cheveux, pas besoin de lui demander l'adresse de son coiffeur, « c'est mon truc, aussi une façon de m'exprimer » dit-il sans détour avant de parler de la rencontre de samedi face à Dijon II où il espère faire aussi bien que contre Steinseltz avec deux passes décisives. Réponse samedi à 18h00 sur la pelouse de la Meinau.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris