Après un mois d'août prometteur et une trêve internationale qui a permis de reposer presque tous les organismes (sauf pour les internationaux), les Strasbourgeois accueillaient ce samedi un autre promu, Amiens, presque un mois après le beau succès obtenu face à Lille (3-0). L'occasion de valider le bon début de saison pour la bande à Thierry Laurey sur le plan comptable.

Après deux déplacements loin de l'Alsace, Les Bleus du Racing retrouvaient enfin la Meinau ce samedi. A cette occasion, plus de 23 000 spectateurs s'étaient déplacés pour pousser les Strasbourgeois vers un deuxième succès cette saison face aux Amiénois. Hélas, rien ne s'est passé comme prévu au cours de cette soirée. Après une entame solide marquée par quelques frappes lointaines et une belle occasion pour Ihsan Sacko suite à un débordement d'Idriss Saadi, les Alsaciens ont perdu les pédales. Sur un dégagement anodin de l'ancien du club Régis Gurtner, Gaël Kakuta profite d'une remise en retrait d'un coéquipier pour envoyer une lourde frappe à ras-de-terre que Bingourou Kamara touche du bout des gants. Moins d'un quart de jeu et le Racing était déjà mené au score à la surprise générale. Alors que les Bleus ont tout le temps réagir, ils vont se mettre à déjouer. Entre passes ratées, contrôles approximatifs, jeu hâché par les fautes, le match perd en qualité et le Racing ne parvient pas à trouver les solutions face au bloc picard bien en place. Les nombreux ballons balancés vers un Idriss Saadi esseulé, n'aide pas à remettre en confiance un garçon déjà pris en grippe par une partie du public de la Meinau. A la pause, le score est à l'avantage d'Amiénois réalistes dans un match bien loin du niveau de la Ligue 1. 

En début de seconde période, les Alsaciens se remettent la tête à l'endroit et prennent totalement le jeu à leur compte en accélérant le rythme. Les Picards font bloc et subissent finalement très peu d'occasions. A part sur une frappe lointaine de Benjamin Corgnet détournée d'une claquette en corner par Régis Gurtner, le portier visiteur n'aura jamais été réellement inquiété. A l'image d'une rencontre où les Strasbourgeois auront été bien trop tendres face à l'envie amiénoise... On était d'ailleurs plus proches du 0-2 que du 1-1 en fin de rencontre. Encore plus après l'expulsion stupide de Kenny Lala, averti deux fois en deux minutes pour un excès d'agressivité et de nervosité dû aussi au refus de jeu de la part de l'adversaire du soir. Bref, une soirée à oublier pour les Strasbourgeois qui n'auront pas su trouver la solution malgré les entrées de Martin Terrier et de Jérémy Blayac sur le plan offensif. Il faudra faire mieux et notamment sur le plan offensif puisque les joueurs du Racing n'ont trouvé le chemin des filets que lors de deux journées sur les cinq disputées... Il faudra en plus se coltiner un déplacement très compliqué à Monaco la semaine prochaine. Eux qui auront à coeur de réagir après avoir pris l'eau dans le derby à Nice hier après-midi (4-0). En espérant un miracle pour des Bleus qui ont vu la zone rouge se rapprocher dangereusement après cette contre-performance.

Vos réactions

  • Vanes Vanessa : « Franchement je suis,derrière Strasbourg quoi qu'il arrive mais ce soir bof bof ....va falloir bouger la »
  • SlamSon Forster : « Faut laisser le temps de s'adapter. Une défaite ne va pas abattre nos alsaciens #Rcs never give up »
  • Nicolas Roeser : « Si le racing termine 17ème en fin de saison je signe de suite. Il faut faire preuve d'indulgence c'est une équipe très moyenne qui jouera le maintien comme c'était prévu en ligue 2 en théorie. Sauf que l'année dernière à défaut d'avoir du beau jeux il y avait des joueurs qui lâché rien qui avait cette grinta. Mais la dans les commentaires on voit tous les footix qui quand le racing gagne sont les meilleurs et quand ils perdent sont des tocards ... »

Top 3

  • : Benjamin Corgnet : Pas au mieux sur le plan physique depuis son arrivée, le meneur de jeu du Racing a réalisé sa meilleure performance de la saison hier soir malgré la piètre prestation collective de l'équipe. Capable de faire des différences dans l'entrejeu grâce à sa technique, il a été à l'origine à de nombreuses reprises des attaques des Bleus. Malheureusement pas payé de ses efforts, il aura tout de même eu la plus belle occasion strasbourgeoise !
  • : Jonas Martin : Auteur d'un match propre au milieu de terrain, particulièrement dans le premier acte, il a été capable de donner de l'air à ses coéquipiers quand il le fallait. Un premier coup franc déposé sur la tête de Kader Mangane, mais peu en réussite le reste du match dans ce domaine.
  • : Pablo Martinez : Volontaire dans son couloir gauche, l'ancien angevin a tenté d'apporter des solutions pour aider ses coéquipiers à créer le danger sur le but de Régis Gurtner. Il n'a pas non plus trouvé la clé, comme le reste de l'équipe ...

Résumé

Liens utiles

Devenez notre partenaire

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris