Soucieux de renforcer son arrière garde, le Racing a engagé ce samedi deux défenseurs : Bakary Koné et Dimitri Foulquier.

Depuis la reprise du championnat, le staff du Racing devait espérer qu'une blessure ou une suspension ne viennent sortir un défenseur de l'effectif. Depuis le départ d'Éric Marester et la grave blessure de N'Dour, et malgré l'arrivée de Kenny Lala et de Pablo Martinez, Thierry Laurey ne disposait pas une solution de remplacement et surtout de métier au poste de latéral. En attendant qu'Abdallah N'Dour retrouve ses moyens et ses sensations, le Racing a choisi de palier aux doutes en engageant, en prêt, Dimitri Foulquier.

Né à Sarcelles, Dimitri Foulquier est un défenseur latéral capable d'évoluer sur les deux ailes. Originaire de Guadeloupe, il a fait ses classes au Stade Rennais. Ses performances lui ouvrent en décembre 2010 les portes de l'Équipe de France U18. À 18 ans, il dispute d'ailleurs son premier match avec l'équipe première rennaise en Ligue 1, face à Lille, puis y signe un premier contrat professionnel de trois ans.

Après une vingtaine de rencontres en France, le Stade Rennais le prête en août 2013 avec option d'achat au club espagnol de Grenade. Il y jouera une centaine de rencontres. Un été marquant pour le néo-strasbourgeois puisque quelques semaines avant il avait participé à la Coupe du Monde U20, aux côtés d'Aréola ou encore Pogba, qu'il a remporté face à l'Uruguay en inscrivant le tir au but victorieux en finale.

Samedi, il a été transféré au club anglais de Watford, les deux clubs appartenant à la famille Pozzo [à lire ici], qui l'a prêté aussitôt au Racing. Avec sa venue et le recrutement, le Racing est maintenant armé pour décroché son unique objectif : le maintien en Ligue 1 !

Liens utiles

Devenez notre partenaire

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris