Le Racing vient tout juste d'égaliser en rattrapant Luzenac au score à la 77e minute, quand soudain, à la 79ème minute, les Bleus encaissent un deuxième but incompréhensible tant le point du match nul semblait être a porté des hommes du coach Keller. Décryptage.

Deuxième but de Luzenac (DR)

Au départ de l'action amenant le deuxième but de Luzenac, on voit que le jeu se déroule sur le flanc gauche de la défense Strasbourgeoise. A partir de la, essayons d'observer la position des joueurs.

Dans le couloir défensif

Sabo, premier concerné par l'action, se trouve en situation délicate en étant aux prises avec deux joueurs de Luzenac qui vont effectuer un une-deux sous ses yeux. Le tracé rouge délimite la zone d'occupation du terrain du couloir défensif du Racing. Les rouges sont donc en surnombre et Sabo doit faire face a son adversaire qui se trouve le long de la ligne de touche ainsi qu'à un milieu de terrain adverse qui se trouve libre de tout marquage. Si l'on suit le trait du regard on s'aperçoit que Bamba (cerclage blanc) et Bah (fléchage zigzag bleu) se trouvent derrière cette ligne de démarcation loin de l'action.

Une-deux

Quand le une-deux sera terminé, le joueur de Luzenac, ayant transmis le ballon, va faire un appel dans le dos de Sabo. C'est à ce moment, avec un temps de retard important, que Bamba et Bah vont entrer en scène : le premier en suivant le déplacement du joueur qui plonge vers le poteau de corner dans le dos de Sabo, le second se rapprochant du porteur du ballon et futur centreur décisif. Sur le bas de la photo, la zone délimitée par deux traits jaunes représente le champ d'intervention qui sépare encore Bah du porteur du ballon au moment où le centre va être effectué. Difficile dans ces conditions d'amorcer un pressing efficace sur le porteur du ballon. Sabo a, à ce moment là, « le cul entre deux chaises » en n'ayant certainement pas vu Bamba dans son déplacement au vu de son placement initiale.

Devant le but

Devant le but, on voit une forte concentration de joueurs des deux équipes. Perrin, plein axe, marque bien son joueur, Sikimic, plus sur la droite, lui aussi est présent. Sur la gauche du but, on voit les trois joueurs concernés par la réception du centre avec Pinaud, Golliard et N'Doh, le futur buteur placé entre les deux. Ce placement soulève un point d'interrogation : quel est le rôle défensif de Pinaud qui n'a pas d'adversaire direct proche de son champ d'action ? Imaginons que si Pinaud prend le marquage de N'Doh, cela donne une autre possibilité de placement à Golliard. Dans cette hypothèse, ce dernier aurait pumieux se projeter vers la trajectoire du ballon en prenant un temps d'avance qui aurait pu être décisif.

Deuxième but de Luzenac (DR)

N'doh prend le dessus sur Golliard et Gauclin, Pinaud suit l'action du regard

L'organisation

L'organisation défensive des Bleus dans le temps où dans le bon tempo, ainsi que dans l'occupation du terrain, est souvent très limitée. C'est à partir de ce constat qu'on peut raisonnablement déduire qu'il manque des bases tactiques au collectif des hommes du coach Keller.

Bis repetita

Les mêmes causes entrainent les mêmes effets. Revenons également un instant sur le départ de l'action qui va amener le premier but de Boulogne à la Meinau et le CSC de Bamba.

DR

Au départ de l'action qui amènera ce CSC, à la 16e minute de jeu, on peut s'intéresser au bloc équipe défensif du Racing, tracé en jaune. L'action de jeu se passe sur le coté droit de la défense du Racing. On peut observer ici une densité importante de joueur rouge et bleu dans le tracé jaune, qui délimite la formation du bloc équipe Strasbourgeois face à l'offensive de Boulogne. Le trajet du ballon symbolisé par un trait rouge en bas à droite de la photo va être donné par le 25 de Boulogne par une passe courte à son coéquipier qui se trouve un peu plus haut sur l'image proche du rond tracé en orange. Ce dernier va conduire la balle dans l'espace vide marqué par le rond orange. Ce qui est intéressant d'évaluer sur cette phase de jeu est le placement d'Oliveira cerclé en blanc dans le bas de la photo. Le milieu défensif du Racing se trouve sur la même ligne que Genghini qui se trouve dans son dos. Oliveira, dans son repli défensif, va quasiment se trouver dans une position de joueur de couloir alors même que Genghini est bien présent dans cette séquence défensif, vu qu'il occupe lui aussi son couloir. Ce placement du milieu des Bleus va avoir comme conséquence de créer un espace vide cerclé en orange que le porteur du ballon de Boulogne empruntera ce chemin pour décaler le futur centreur décisif. Si Oliveira se trouve dans le cercle orange dans le repli défensif de son équipe il ferme la porte au déroulement de l'action des Nordistes. Bah également en cerclage blanc en arrière plan se trouve trop loin de l'action pour pouvoir entamer une zone de presse.

Résumé

Retrouvez le résumé de la rencontre (FFF) et Ma Chaine Sport ci-dessous :

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris