Ce dimanche 24 octobre lors de la 11e journée de Ligue 1, le Racing se déplace au Roazhon Park pour y affronter le Stade Rennais (15h). L'occasion pour Julien Stéphan de revenir le temps d'un week-end où sa carrière d'entraîneur a véritablement commencé.

Dans un dimanche placé sous le signe des « clasico » entre l'OM et le PSG, ainsi que Barcelone et le Real Madrid en Liga ; la rencontre Rennes – Strasbourg pourrait aussi faire office d'un tel nom pour Julien Stéphan. C'est au Stade Rennais que l'entraîneur strasbourgeois a débuté sa carrière en tant que coach dans l'élite du football français. Le Rennais de naissance a connu plusieurs catégories au sein de l'effectif breton, tout d'abord chez les U19 des Rouge et Noir du 1er juillet 2012 au 30 juin 2015 puis l'équipe réserve dans la foulée jusqu'au 3 décembre 2018. Ce jour-là est gravé dans l'histoire du Stade Rennais, mais plus encore dans la mémoire de Julien Stéphan, avec sa nomination à la tête de l'équipe première afin de succéder à Sabri Lamouchi.

Avec Rennes, Julien Stéphan a accompli de très belles choses avec une Coupe de France remportée face au PSG en 2019, et la fin d'une disette de 48 ans sans trophée, et un parcours en Ligue des champions lors de la saison 2020-21 pour la première fois dans l'histoire du club. L'homme à la tête du banc du Racing s'attend à un match forcément « particulier » mais reste pleinement mobilisé dans la confrontation de ce dimanche. Après tout, il le déclare en conférence de presse, « c'est Strasbourg qui vient à Rennes et pas autre chose ».

Actuellement, Rennes et Strasbourg se suivent de très près au classement, respectivement septième et huitième de notre championnat, seul un petit point sépare les deux formations. Le Racing se distingue avec une attaque plus prolifique (18 buts cette saison), mais concède davantage de buts que son adversaire (15 buts encaissés). Les attaquants Kamaldeen Sulemana et Gaëtan Laborde portent le club breton avec chacun 4 buts inscrits cette saison, tout comme Ludovic Ajorque et Habib Diallo du côté du RC Strasbourg.

Une défense au parfum de Rennes

Arrivé lors du dernier mercato en provenance de Rennes, Gerzino Nyamsi s'attend aussi à un match pas comme les autres. Le défenseur strasbourgeois va affronter son club formateur pour la première fois. Il s'impose déjà comme un patron dans le secteur défensif du Racing en ayant disputé l'intégralité des cinq dernières rencontres avec le club alsacien. Les supporters se rappellent encore de sa passe décisive lors du derby face au FC Metz qui permet à Habib Diallo d'inscrire le second but de la partie. Tout comme Gerzino Nyamsi, Maxime Le Marchand a débuté sa formation avec le Stade Rennais, club où il a passé neuf ans entre 2000 et 2009 dans les équipes de jeunes avec à la clé la Coupe Gambardella en 2008.

Son parcours professionnel n'a jamais trouvé la route de Rennes mais plutôt celle du Havre où il débute sa carrière en 2009. Aujourd'hui, le défenseur s'est aussi stabilisé dans la défense du Racing en ayant disputé en intégralité les six dernières rencontres. Le chemin des filets a même été trouvé à la Meinau le week-end dernier face à Saint-Étienne (5-1), d'une belle tête croisée pour débloquer le compteur de buts dans cette confrontation. À noter que Sanjin Prcić a aussi disputé 68 rencontres avec le maillot des Rouge et Noir entre 2014 et 2018, une période où le milieu de terrain a aussi eu deux prêts en Italie dans les clubs du Torino et l'AC Pérousse. À l'inverse, Rennes compte Jonas Martin et Martin Terrier parmi les anciens de la maison alsacienne. En attendant peut-être Alexander Djiku, fortement convoité l'été dernier ?

Une tendance à … conserver ?

Lorsqu'il était sur le banc de Rennes, Julien Stéphan réussissait bien contre le Racing avec 3 victoires et un nul. La dernière victoire des Strasbourgeois remonte au 2 décembre 2018 lorsque les Alsaciens corrigeaient les bretons au Roazhon Park (1-4), la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase pour Sabri Lamouchi limogé après cette rencontre, suivi de la nomination de Julien Stéphan pour entraîner l'équipe professionnelle. L'historique des confrontations récentes face à Rennes est alors à inverser. Cependant du côté opposé de la France, Julien Stéphan va-t-il conserver cette tendance de la gagne en inversant les rôles entre les deux équipes ?

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris