Le Racing a vécu une saison compliquée. Sans supporters, la Meinau n'était plus la forteresse qu'elle était auparavant. Avant de tourner la page sur ce championnat mitigé, on vous propose un bilan de la saison au travers de 7 dates, choisies en concertation avec la rédaction Planète Racing.

Strasbourg 1-1 Rennes (27 novembre 2020)

Après 9 défaites en 11 matchs pour ce début de saison, le Racing va mal et se présente déjà dos au mur face à Rennes. A 10 contre 11 pendant 60 minutes suite à l'expulsion de Mitrovic, un déclic psychologique s'observe dans les têtes strasbourgeoises qui vont arracher le nul dans ce match. Le premier d'une série de 4 rencontres sans défaites.

Strasbourg 2-2 Brest (3 février 2021)

Sans doute le match le plus frustrant de la saison, symbole d'un groupe sans mental à cet instant de la saison, sans envie. Ce jour-là à la Meinau, le Racing pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score dès la 8e minute par Thomasson, puis en doublant la mise par Aholou à la 70e. Mais l'équipe se relâche, recule et finit par encaisser deux buts. Un petit point pris seulement ... mais important au décompte final.

Metz 1-2 Strasbourg (14 février 2021)

Comment évoquer la saison sans parler de ce match ? En ce jour de Saint Valentin, les amoureux du Racing vont être au septième ciel en gagnant enfin un derby contre Metz, ce qui n'était plus arrivé depuis 2007. Pourtant, l'après-midi avait mal commencé et le Racing encaisse un but dès la 17e minute par Thomas Delaine. Mais c'était sans compter sur Adrien Thomasson qui, par deux fois (33e, 84e) trompe Alexandre Oukidja et permet à Strasbourg de l'emporter. Un soulagement, des supporters heureux et trois points.

Strasbourg 1-0 Monaco (3 mars 2021)

Une semaine après son point solide pris à Lille face à une équipe future championne de France, le Racing accueillait un Monaco tout simplement invaincu depuis le 16 décembre (0-3 face à Lens). Dans un match qui apparait pour beaucoup d'observateurs comme une « Masterclass » tactique de coach Laurey, et où les joueurs étaient appliqués du début à la fin de la rencontre, c'est finalement le latéral droit Frédéric Guilbert qui va libérer les Alsaciens. Il hérite d'une balle dans sa moitié de terrain et d'une superbe course s'en va tromper Benjamin Lecomte à la 91e minute !

Strasbourg 1-2 Nantes (25 avril 2021)

Face à un adversaire absolument pas dangereux en première mi-temps, c'est logiquement que les Alsaciens mènent (1-0) au bout du premier acte grâce à une nouvelle réalisation d'Ajorque. Mais en deuxième période, les Nantais reviennent avec d'autres intentions alors que le Racing montre un tout autre visage. A la 53e d'abord, Castelletto égalise avant que Ludovic Blas inscrive le but de la victoire nantaise à la 76e. Avec cette défaite, le Racing relance un Nantes alors à la rue en championnat, et se met dans la m**** tout seul pour la fin de saison en vu de l'objectif maintien.

Marseille 1-1 Strasbourg (30 avril 2021)

Comme à Lille, le Racing joue en bloc bas et ouvre le score par l'intermédiaire de son capitaine Mitrovic à la 73e sur corner. Mais face à un OM en pleine série positive à ce moment de la saison, les Alsaciens n'arrivent pas à garder le score et se font égaliser en fin de match. Un bon point pris quand même à Marseille, et une rencontre qui apparait comme le dernier gros coup tactique de Thierry Laurey après cinq années passées au club.

Nice 0-2 Strasbourg (16 mai 2021)

Ce match peut se résumer en une phrase : la victoire qu'il fallait au bon moment de la saison. Avec un doublé d'Ajorque (2e, 66e), le Racing empoche 3 points très précieux pour le maintien à une journée de la fin du championnat. Il sort de la zone dangereuse et permet d'aborder la rencontre face à Lorient une semaine plus tard avec moins de pression.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris