A l'occasion de l'émission du 18 avril de "La Cave de Papy" et à l'issue du match face à Troyes, Benjamin Nivet a fait l'honneur d'être présent aux côtés des chroniqueurs cavistes. En sa compagnie, un passionnant échange s'est déroulé autour d'une fin de saison excitante sur les bords du Krimmeri.

On ne présente plus Benjamin Nivet. Véritable référence dans l'histoire du football français avec plus de 700 matchs en professionnel, il a inscrit une centaine de buts sur les terrains de France et délivré 72 passes décisives dans sa carrière. Né à Chartres, c'est du côté de Troyes que le milieu de terrain a passé la majorité de sa carrière de footballeur avec cinq années entre 2002 et 2007, et un retour de 7 ans de 2012 à 2019, avant de raccrocher les crampons. C'est justement à l'occasion de la rencontre opposant le RC Strasbourg à l'ESTAC que Benjamin Nivet a répondu favorablement à l'invitation de "La Cave de Papy".

Benjamin Nivet a découvert le stade de la Meinau durant la saison 1998, alors qu'il évoluait à l'AJ Auxerre, son club formateur. Le meneur de jeu confie que le RCS doit être, cette saison, dans un moment avec une pression positive, estimant que le club alsacien joue maintenant les rencontres en sachant que "ce n'est que du bonus" au regard des ambitions du groupe et de sa position au classement. La célèbre maxime "on n'a rien à perdre" doit entrer dans les esprits pour terminer à la meilleure place possible, selon Nivet. Avant d'ajouter que c'est une situation "beaucoup moins stressante" que si l'équipe jouait sa survie pour ne pas descendre. En restant concentré sur le plan de jeu, le Racing doit éviter les pensées les plus folles quant à la position finale. Et le dénouement est proche.

Viser l'Europe

"Chercher l'Europe ne se présente pas tous les ans", tempère Benjamin Nivet, pour une récompense qu'il juge être "la cerise sur la gâteau". Mais Strasbourg se relâche en fin de match depuis quelques semaines, sans parvenir à inscrire le but du break. "La concentration doit être forte en fin de match" analyse l'ancien troyen. Ces dernières semaines, Strasbourg a perdu 6 points en concédant l'égalisation en fin de match à Reims, contre Lyon et, donc, au Stade de l'Aube. Concernant le calendrier du RCS, Benjamin Nivet est très excité, au même titre que le peuple alsacien. "Strasbourg sait se transcender lors des grandes rencontres", c'est une équipe "cohérente et solide", et un candidat sérieux pour chercher l'Europe en fin de saison. Pour cela, les Bleu et Blanc peuvent retrouver leur élan offensif tout en gardant la qualité défensive affichée depuis la déroute à Bordeaux. Une question "d'équilibre". Strasbourg garde son destin entre ses pieds et a les plumes nécessaires pour s'offrir l'opportunité d'une "belle page à écrire".

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris