Crédit image : Planète Racing

On ne va pas vous le cacher, mais toute l'équipe a été sacrément émue ce mardi 7 juin lors de la venue dans nos studios de Jacky Duguépéroux. Émue, parce qu'il était déjà venu, pendant sa « première retraite », en janvier 2013 alors que le monde du football l'avait un peu oublié et qu'on avait été les premiers à le contacter et l'inviter à parler de sa carrière. Émue, parce qu'il a attendu que la montée soit validée pour accepter notre invitation et revenir nous voir. Émue, parce qu'on sera un des derniers médias à avoir eu le plaisir de tout simplement pouvoir lui dire : MERCI !

Jacky Duguépéroux est un homme de chiffres et d'écriture. Lui qui a gardé toutes ses causeries d'avant-match dans ses archives, a toujours dans sa poche quelques éléments comptables qu'il aime distiller. Outre la difficulté du championnat cette saison, et notamment un lisage comptable des résultats des équipes par rapport à la saison précédente, il n'a pas oublié de rappeler que sur les 74 matchs de Coupe d'Europe du Racing, il était présent pour plus de moitié soit comme joueur puis entraineur. Une ligne de plus pour l'homme le plus titré du Racing (champion en 1979, finale de Coupe de France en 1995, Coupe de la Ligue 1997 et 2005, montée en Ligue 2 en 2016). Alors oui Monsieur Duguépéroux vous n'êtes peut être pas une légende du football mondial, mais oui Monsieur Duguépéroux vous êtes notre légende, LA légende du Racing.

Forcément on aurait aimé vous revoir à la reprise le 27 juin car avec vous, on sait que le Racing peut toujours gagner quelque chose. Mais la boucle est aujourd'hui bouclée : vous avez quitté le Racing en 2006 après une descente en Ligue 2. Vous le quittez aujourd'hui avec une remontée au même échelon et surtout un retour dans le monde professionnel après des années dans l'ombre du football national. Minimisé avec toute votre humilité votre parcours au Racing ne peut qu'y apporter encore plus de poids. Vous avez tout donné pour ce club, vous le plus alsacien des bretons, vous qui êtes arrivé par le train un jour de 1973 puis avez dormi dans un hôtel en face du stade avant d'être accueilli au club par le disparu Dominique Dropsy. Que de chemin parcouru, que de rencontres jouées, que de joueurs entrainés, ...

Pour l'éternité, ou probablement avant très longtemps, vous resterez l'homme le plus titré du Racing. Et rien que pour ça, on souhaitait vous dire ...

Frédéric VOEGEL

Crédit image : Planète Racing

PS : image d'un petit cadeau souvenir offert à Jacky Duguépéroux en remerciement de sa disponibilité et de toutes les émotions partagées

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris