Benjamin Corgnet est en fin de contrat le 30 juin 2020 

Suspendue par l'épidémie du Covid-19, la Ligue 1 attend patiemment de reprendre le chemin des terrains. Une « pause » imposée qui aura des conséquences administratives, financières, logistiques et physiques. Une situation totalement inédite dans le football moderne.

Sans contrat avant la fin du championnat

En temps « normal », une saison de football se joue du 1er juillet au 30 juin de l'année suivante. Les contrats à durée déterminée des joueurs sont également calés sur ces dates. Depuis la suspension pour une durée indéterminée du championnat de Ligue 1 pour cause d'épidémie de Covid-19, de nombreuses questions se posent quant à la gestion des dernières journées - potentiellement repoussées jusqu'au 15 juillet - et des contrats des joueurs, qui eux se terminent le 30 juin. Une situation que l'on se retrouve dans tous les sports. Au rugby par exemple, le syndicat des agents sportifs a indiqué à BFM que « cela ne pose pas de gros problèmes, en fait. Il est stipulé dans les contrats à durée déterminée, des contrats d'usage qui vont jusqu'à la fin de la saison, que la date du 30 juin est mentionnée à titre indicatif. Il suffira donc de rédiger des avenants contractuels stipulant que cette date est repoussée au 4, 11 ou 18 juillet. Cela repousserait de fait la date de début du nouveau contrat dans un autre club ou pour une prolongation. Il n’y aurait pas de chevauchement ». Si contractuellement les joueurs pourront probablement terminer la saison 2019-2020, qu'en sera t-il sur le carré vert ? Et après, comment mettre en place une période de transfert, alors que l'observatoire du football estime que la valeur marchande des joueurs va diminuer de plus de 30% ?

Jouera, jouera pas ?

Lorsque la fin du confinement sera annoncée, la reprise des activités aura une forte inertie et le sport ne dérogera pas à de nouvelles obligations sanitaires, avant reprise à la normale. Le virus ne signera pas d'armistice après cette « guerre sanitaire ». Si chaque joueur confiné poursuivit actuellement un travail individuel, Thierry Laurey n'a pas vu ses hommes à l'entrainement depuis de nombreux jours désormais. Vous connaissez l'adage : « Rien ne vaut un match pour entretenir la forme ! ». Une phase préalable de réathlétisation sera forcément nécessaire [sujet évoquée lors de la dernière émission avec Thomas HURREAU et Anasthase MASSAMBA, les kinés du centre de formation, et Erwan PONDAVEN de l'Université de Strasbourg] pour que les organismes retrouvent un état de forme capable de terminer le championnat. Mais forcément avec un risque fort de blessure après une si importante période d'inactivité.

... tout comme Ismaël Aaneba

Vers une crise financière majeure

Financièrement, les budgets des clubs, comme toute entreprise d'événementielle, subira de lourdes pertes économiques (billetterie, ...), sans oublier le litige ouvert depuis quelques jours entre la LFP et ses diffuseurs (Canal+ et BeInSport) qui refusent de verser actuellement les droits TV de rencontres ... qui ne se jouent pas. Dans un pays de plus en plus bloqué par cette crise sanitaire, la levée des mesures ne sera que progressive. Quid alors d'une rencontre devant se jouer à l'autre bout de la France ? Quid des déplacements ? Quid des rassemblements dans les stades ? Il faudra beaucoup de temps pour que le pays reprennent un rythme identique à celui pré-Covid-19. Si la situation financière du Racing, à la fin de la saison 2018-2019, est stabilisée et saine [à lire : "Mise au green" sur Racingstub.com], les conséquences de cette crise ne sont pas encore à ce jour toute connues. Comment vont faire des clubs endettés comme l'OM, Bordeaux, ... ? Cette crise remettra-t-elle en cause le planning de rénovation de la Meinau dont le début des travaux étaient prévus en mai 2022 pour trois ans ? Le Racing peut-il bénéficier à contrario de l'important plan de relance de l'économie que prépare le Gouvernement ?

Vers une annulation pure et simple ?

Comme indiqué, beaucoup de questions restent à ce jour sans réponse, et les épineux sujets seront légion lorsque la fin de cette épidémie sera actée. En attendant, chaque jour qui passe amène inexorablement vers l'annulation de la saison 2019-2020 et un basculement dès maintenant vers l'édition 2020-2021 des compétitions (à l'identique des équipes et compétitions ? Le Racing serait alors en préliminaire d'Europa League non ? Dommage pour le PSG, un bonheur pour le TFC ...). Alors que la basket amateur a pris cette décision forte, mais imposée par la situation, ce week-end, il est fort probable que le monde du football lui emboîte le pas. De quoi travailler sereinement à l'avenir dans un monde où la priorité des Hommes est désormais ailleurs.

Le casse-tête des clubs ne fait en tout cas que de commencer dans l'attente des décisions des instances. Contractuellement, le Racing a six joueurs concernés par une fin de contrat du 30 juin 2020 (dont une fin de prêt mais avec achat obligatoire pour Majeed Waris). Seule information officielle à ce jour : Thierry Laurey a prolongé d'une année son bail à la tête des Bleus et sera donc l'entraîneur du Racing encore un an minimum. Les joueurs en fin de contrat ou de prêt en Ligue 1 au 30 juin 2020 (liste fournie par Sportune.fr et Transfermarkt.fr) : 

  • SC Amiens :
    • Mathieu Bodmer
    • Christophe Jallet
    • Matthieu Dreyer
    • Quentin Cornette
    • Arturo Calabresi (prêt Bologne)
    • Chadrac Akolo (prêt VfB Stuttgart)
    • Isaac Mbenza (prêt Huddersfield Town)
    • Fousseni Diabaté (prêt Leicester)
    • Nicholas Opoku (prêt Udinese)
  • Angers SCO :
    • Thomas Mangani
    • Ismaël Traoré
    • Théo Pellenard
    • Souleyman Doumbia (prêt Stade Rennais)
    • Wilfried Kanga
  • Girondins de Bordeaux :
    • Youssef Aït Bennasser (prêt AS Monaco)
  • Stade Brestois :
    • Ludovic Baal
    • Yoann Court
    • Paul Lasne
    • Gaëtan Belaud
    • Mathias Autret
    • Jean-Charles Castelletto
    • Kévin Mayi
    • Alexandre Mendy (prêt FCGB)
    • Samuel Grandsir (prêt AS Monaco)
  • Dijon FCO :
    • Florent Balmont
    • Frédéric Sammaritano
    • Jordan Marié
    • Jhonder Cádiz (prêt Benfica)
    • Stephy Mavididi (prêt Juventus)
    • Hamza Mendyl (prêt Schalke 04)
    • Senou Coulibaly
  • Lille OSC :
    • Jérémy Pied
    • Nico Gaitán
  • Olympique Lyonnais :
    • Mapou Yanga-Mbiwa
    • Karl Toko Ekambi (prêt Villarreal)
    • Lucas Tousart (prêt Hertha Berlin)
  • Olympique de Marseille :
    • Yohann Pelé
    • Grégory Sertic
    • Álvaro González (prêt Villarreal)
  • FC Metz :
    • Renaud Cohade
    • Paul Delecroix
    • John Boye
    • Vincent Pajot (prêt Angers SCO)
    • Adama Traoré (prêt AS Monaco)
    • Thierry Ambrose (prêt Manchester City)
    • Kévin N’Doram (prêt AS Monaco)
    • Matthieu Udol
  • AS Monaco :
    • Diego Benaglio
    • Danijel Subasic
    • Adrien Silva (prêt Leicester)
    • Islam Slimani (prêt Leicester)
    • Tiemoué Bakayoko (prêt Chelsea)
    • Jemerson
    • Moussa Sylla
  • Montpellier HSC :
    • Hilton
    • Souleymane Camara
    • Daniel Congré
    • Gerónimo Rulli (prêt Real Sociedad)
  • FC Nantes :
    • Rene Krhin
    • Cristian Benavente (prêt Pyramids FC)
    • Moses Simon (prêt de Levante)
    • Josué Homawoo (prêt FC Nantes)
  • OGC Nice :
    • Walter Benitez
    • Yoan Cardinale
    • Riza Durmisi
    • Gautier Lloris
    • Arnaud Lusamba
    • Moussa Wagué (prêt FC Barcelone)
    • Adam Ounas (prêt SSC Naples)
    • Patrick Burner
  • Nîmes Olympique :
    • Nolan Roux
    • Paul Bernardoni (prêt FCGB)
    • Yassine Benrahou (prêt FCGB)
    • Théo Valls
  • Paris SG :
    • Thiago Silva
    • Edinson Cavani
    • Mauro Icardi (prêt Inter Milan)
    • Thomas Meunier
    • Layvin Kurzawa
    • Sergio Rico (prêt FC Séville)
  • Stade de Reims :
    • Anastasios Donis (prêt VfB Stuttgart)
  • Stade Rennais :
    • Jérémy Morel
    • Jakob Johansson
    • Steven Nzonzi (prêt AS Rome)
    • Riffi Mandanda
    • Joris Gnagnon (prêt FC Séville)
  • AS Saint-Etienne :
    • Yohan Cabaye
    • Loïc Perrin
    • Timothée Kolodziejczak (prêt Tigres Monterrey)
    • Léo Lacroix
    • William Saliba (prêt Arsenal)
    • Jean-Eudes Aholou (prêt AS Monaco)
  • RC Strasbourg :
    • Majeed Waris (prêt Porto)
    • Jérémy Grimm
    • Benjamin Corgnet
    • Abdallah Ndour
    • Ismaël Aaneba
    • Louis Pelletier
  • Toulouse FC :
    • Lovre Kalinic (prêt Aston Villa)
    • William Vainqueur (prêt Antalyaspor)
    • Yaya Sanogo
    • Nicolas Isimat-Mirin (prêt Besiktas)
    • Firmin Mubele (prêt FK Astana)
    • Jean-Victor Makengo (OGC Nice)

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris