Crédit photo : Denis BEYLET

Il y a 70 ans, le célèbre vers de Verlaine donnait le top départ à la résistance de la plus grande offensive militaire sur les plages de Normandie. D'offensive commando, il n'y en a pas eu ce vendredi contre Amiens, seuls quelques tirs de sommation auraient pu effrayer des Picards qui ont finalement été plus surpris par quelques bombes agricoles dans la nuit de jeudi à vendredi que par les tirs des Bleus. Pour ce tournant final dans la lutte au maintien, le Racing n'a pas su et jamais pu trouver la bonne carburation. Tel un piano mal accordé, le constat devient inéluctable : les Bleus n'ont ni les capacité, ni les qualités tactiques et techniques de figurer une saison de plus au troisième rang national et ce malgré de la volonté et de l'envie. Les carences perpétuelles évoquées ces dernières semaines, et notamment analysées par Marcus notre tacticien, ne font que plomber encore plus cette amer réalité.

Un derby au goût amer

Vendredi 28 mars, sur les coups de 22h00, vous étiez nombreux à partager un sentiment de frustration, de colère et surtout de résignation. Vous étiez nombreux aussi à sortir de la Meinau, la tête basse et la boule au ventre, symptômes d'une mauvaise soirée qui en augure malheureusement de nouvelles dans les semaines à venir. Le derby face à Colmar dans quinze jours sonnera peut être le glas d'une saison à oublier, non sans en tirer les conséquences. D'une fête, ce derby risque déjà de passer à un cauchemar, sans même avoir commencée ... Avant ce match, les Bleus iront à Carquefou, surprenant placé au pied du podium. Une énième montagne à gravir pour Bleus qui n'ont toujours pas gagné à l'extérieur. C'est peut être le moment où jamais. Mais les têtes sont touchées, le moral est au plus bas. Lucide, Ludovic Golliard est le premier conscient que la suite s'annonce des plus compliqués.

« Alors le Racing ? »

Le pire est malheureusement à venir pour tout le monde. Pour nous, supporters, dès demain matin où vos collègues viendront vous demander gentiment « Alors le Racing ? ». Vous répondez surement, par politesse que vous y croyez encore alors qu'au fond de vous, les carottes sont cuites. Mathématiquement, tout est encore jouable. Il reste 8 matchs, 24 points à chercher ... soit le total actuel de points du RCS. C'est dire que tout reste possible, mais à la vue des dernières prestations, on voit mal comment le groupe ira trouver les ressources et surtout la qualité nécessaire à sa survie. Il faut aujourd'hui presque espérer que tout pourra encore se jouer lors du dernier match contre le Red Star. Aujourd'hui nul n'est devin pour dire où sera le Racing dans les prochaines semaines, mais la triste réalité fait craindre le pire.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris