Dans pile une semaine, le Racing se déplace sur la pelouse du Groupama Stadium pour y affronter l'Olympique Lyonnais (crédit photo : OL). Il n'y a pas si longtemps, une telle affiche était espérée en Coupe de France (avec une préférence de recevoir à la Meinau biensûr) mais le 5 août, les Bleus iront bel et bien dans la capitale des gaules pour y affronter le dernier demi-finaliste de l'Europa Ligue. Rien que ça. Pour les joueurs qui ont connu le CFA2, le CFA, le National voire même la Ligue 2, réalisent-ils vraiment qu'ils vont entrer dans un stade de dernière génération de 60000 places ?

On ne va pas se le cacher, ça fait peur ! Pour les supporters aussi, passer en quelques saisons - avec tout le respect qu'on leur doit - des stades champêtres des divisions amateurs aux stades les plus modernes vous donne des frissons. Sur le terrain également, le gouffre finances / sportifs qui sépare l'OL et le RCS est immense. A titre d'exemple, l'OL a vendu cet été pour plus de 110 millions d'euros, soit presque cinq fois plus ... que le budget total du RCS. Oui quand même ... Voici d'ailleurs un résumé des mouvements du côté lyonnais (extrait du site www.madeingones.com) :

Pour se « rassurer », on notera que les Gones ont perdu leur meilleur atout offensif avec le transfert d'Alexandre Lacazette vers Arsenal et quelques 60M€. Idem pour le départ de Corentin Tolisso au Bayern de Munich pour quelques 47.5 M€. Dans le sens inverse, l'OL a recruté Marcelo (Besiktas), Diaz (Real Madrid) ou encore Bertrand Traoré (Chelsea). Pour encore plus se rassurer, on peut noter que les coéquipiers de Nabil Fékir (en photo) ont perdu leur dernier match amical (1-0) contre ... l'Inter de Milan.

Bon, arrêtons d'avoir les jambes qui tremblent ! On le sait tous, le Racing ira chercher son maintien en Ligue 1 avec d'autres valeurs que des valeurs comptables. Tout d'abord, les hommes de Thierry Laurey devront afficher le même état d'esprit que celui qui les emmené de National à la Ligue 2, et de Ligue 2 à la Ligue 1. Ensuite, il faudra compter sur l'expérience des recrues comme Corgnet, Martin ou encore Saâdi. Et puis comme une habitude maintenant, les Bleus ne seront pas seuls dans l'antre de l'OL puisque pas loin de 2000 supporters feront le déplacement, parfois de loin, pour les encourager.

Pour se donner force et courage, terminons avec cette fableLe lion et la cigogne

Au beau milieu de la savane se promenait un lion fort et fier. Il rencontra une cigogne. Affamé il se dit :

- « Hum !! quel bon repas qu’une cigogne à dîner ». Il courut après la cigogne et l’attrapa rapidement car elle boitait à cause de sa jambe cassée. Alors qu’il s’apprêtait à la croquer, elle lui dit :

- « Stop, je te propose un marché. Si tu arrives à gagner la course que je t’ai préparée, tu pourras me manger moi et mes petits. »

- « D'accord de toute façon je suis sûr de gagner. »

L’oiseau donna le départ trois, deux, un, partez ! Le lion couru de toutes ses forces mais malgré cet effort, à cause du terrain plein de bosses et de cailloux pointus, il ne parvint pas à courir très vite. L’oiseau prit son envol et passa au-dessus de lui, car il n’y avait pas d’obstacle dans le ciel. La cigogne gagna donc la course. Le lion vaincu jura qu’il serait à l’avenir plus attentif à son adversaire.

MORALE : Un adversaire même plus faible que soi peut toujours gagner lorsqu'il est sur son terrain.

Charge au Racing d'emmener les Lyonnais sur un terrain propice au succès !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris