Retour sur le match Bayonne / RCS par notre correspondant local au stade Didier Deschamps, Marc Ledogar.

L'avant match

00h57, je viens de rentrer et le score est de 2-1 pour le Racing. Quelques supporters, moins d’une dizaine mais tous sympa, strasbourgeois avaient fait le plus long déplacement. Quelques supporters du Sud-Ouest du Racing de Mont-de-Marsan. Pendant la rencontre, il y a eu également une banderole contre le Président du RCS de la part de supporters demandant sa démission. Nous avons eu l’occasion de discuter avec Laurent Fournier qui est vraiment une crème d’humilité et d’authenticité. A nos côtés sur la tribune, Noro et Hadji. Pas de sourire que de la crispation, bref des garçons un peu inquiets dans ce froid de canard du stade Didier Deschamps.

Réserve posée

Le départ du match a commencé avec les réserves de Bayonne car il n’y a pas eu respect des accords prévus en ce qui concerne un règlement à l’amiable sur la composition des équipes. Et Fournier nous a dit que la faute était pour la Fédération (qui a refusé de statuer sur le match reporté en décembre et qui a laissé les deux clubs décider entre eux NDRL) et non les clubs ... Bref un sac de noeux qui se jouera sur tapis vert … Revenons au match dont le score ne reflète pas la réalité de la rencontre. Il s’en faut peu parfois pour gagner ou perdre. Bayonne a ouvert le score très vite sur un cafouillage de la défense du RCS, tout va très vite et le joueur bayonnais des six mètres en extension pousse le ballon sous la barre entre les joueurs. Et deux minutes plus tard le gardien strasbourgeois sauve son équipe devant l’immanquable but ! C’est pour moi le tournant du match. A 0-2, il n’y avait plus d’oxygène.

Billet

L’égalisation strasbourgeoise par Ledy, une balle anodine suite à un corner et mal repoussée revient aux six mètres, l’attaquant strasbourgeois n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Erreur claire de la défense de Bayonne, qui reste beaucoup plus combative sur l’ensemble de la rencontre que Strasbourg. Mais on voit que Strasbourg a du jeu dans les jambes mais que Fournier n’arrive pas à optimiser. On peut se poser la question entre l’avant dernier budget Bayonne et Strasbourg qui ne compte que des pros, la différence ne se voit pas trop. Et ce n’est pas normal. L’équipe strasbourgeoise a souvent été divisée en deux morceaux sans liant entre les arrières et les avants.

Deuxième période

Bayonne / RCSDès la reprise, à la 50’ minute, Ledy marque le second but d’une frappe légèrement déviée au bas du poteau droit. Et là Bayonne attaque tout ce qu’il peut pour essayer d’égaliser. C’est finalement le gardien du RCS qui sauve son équipe de l’égalisation à la 90’ minute en arrêtant à quelques centimètres de la ligne un coup de tête des six mètres qui allait se loger au ras du poteau de son coin droit. Il n’y a pas eu beaucoup d’automatismes et de fond de jeu de la part du RCS, ni de belles actions. C’est une équipe qui se cherche. Belvito est grand mais pas très vif et on sent qu’il y encore du potentiel inexploité ! Ahaoueya a été pour moi le meilleur du RCS mais c’est personnel, Donzelot a de la présence. Yenga pas terrible … Entre les presques amateurs de Bayonne et l’effectif pro de strasbourg, la différence n’est pas assez tranchée. Vers la fin du match quelques, les fautes strasbourgeoises (de fatigue ou ne sachant plus comment stopper la vigueur de Bayonne ?) se sont enchaînées et quelques échauffourées entre joueurs viennent terminer la partie. L’arbitrage a été très discuté par le public et le trio a du attendre quelques secondes pour pouvoir regagner le tunnel menant aux vestiaires. La finalité ce sont trois points mais on sent qu’il y a tellement de travail à faire dans cette équipe du RCS. Fournier tiendra-t-il encore longtemps ? Il est certain que tous les joueurs n’ont pas donné le maximum lors de ce match. Notons que le RCS a été dans un centre de talasso thérapie à Anglet durant son séjour. Il faut se méfier des endroits trop mœlleux lorsqu’on va jouer une partie de football par grand froid. UN hommage aussi à Bayonne qui m’a invité chaleureusement, j’avais donc les portes grandes ouvertes. Je confirme que l’injustice qui est entrain de se cultiver au sujet du match reporté est uniquement du à la Fédé qui n’a pas su prendre ses décisions en temps et en heure. Quelques photos à voir ici !

Autres infos

Quentin OthonAlors que le contrat d'Albert Baning n'a pas été homologué par la DNCG (dépassement de la masse salariale autorisée), le Racing ne perd pas espoir d'engager le milieu de terrain actuellement au chomage. La rumeur du jour envoie Tristan M'Bongo du coté de Créteil, l'ancien club de Laurent Fournier. Interrogé par nos soins, l'ancien aillier gauche de Luzenac nie pour le moment être en partance et souhaite toujours s'imposer à Strasbourg. Autre joueur convoité, Quentin Othon, parti les dernières heures du mercato d'été et prêté à Châteauroux est annoncé du coté de Nantes. Avec un temps de jeu réduit à la Bérichonne, il espère rebondir chez les Canaris via un nouveau prêt ou un transfert définitif. Affaire(s) à suivre !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris