Les semaines se suivent et se ressemblent au Racing Club de Strasbourg. Alors que l’espoir de la vente du club avait rejaillit il y a quelques jours, les dernières heures portent à nouveau un coup fatal au moral des supporters. Peut être le dernier ?

La pression sur les actionnaires minoritaires

Frédéric Sitterlé, sans avoir racheté le club, apparait déjà comme le seul sauveur d'un club en périlComme prévu, Jafar Hilali a été auditionné par les instances de la DNCG, le gendarme financier des clubs. Alors qu’il était sorti il y a une dizaine de jours avec la ferme volonté d’arrêter le professionnalisme et de vendre le club, il a cette fois-ci annoncé son intention d'abandonner ses comptes courants, soit plus de 3 M d’€, pour clôturer le budget de la saison 2010 / 2011. Malgré cette décision et l’annonce de la cession du pourcentage à la revente de Kévin Gameiro à Lorient pour 1 M d’€ il y a quelque semaines (déjà bien entamée pour payer les salaires et diverses factures), il manquerait toujours un million pour boucler l'exercice en cours qui se terminera le 30 juin prochain. Le Londonien en appelle donc aux actionnaires minoritaires (Egon Gindorf, Robert Lohr et Dominique Pignatelli) pour qu'ils abandonnent également leur compte courant à hauteur de 1.765 M d’€. Comme à son habitude maintenant, le Président du Racing cherche une nouvelle fois à faire partager sa gestion désastreuse pendant un an et demi à tous les acteurs du club (après le centre, les supporters, la mairie, …). Exclus de toutes négociations ou dialogues depuis l’arrivée des londoniens, on voit mal comment ils pourraient faire un tel cadeau, même si il en va de la survie du club. Ainsi, Jafar Hilali continue à mettre la pression sur la sphère RCS dans laquelle la mairie et le centre de formation cherchent aujourd’hui un plan B pour repartir la saison prochaine.

Stop ou encore ?

Que feront les actionnaires minoritaires ? Si eux seuls ont aujourd’hui la réponse, c’est un nouveau jeu dangereux que continue à jouer l’actionnaire londonien, à contre courant des décisions prises en quelques semaines avec la continuation du statut professionnel, le paiement des factures et le fait de laisser en cours de route pas loin de 4.5 M d’€ (abandon du compte courant et la revente de la clause de l’attaquant international). C’est à se demander si ce dernier ne serait pas prêt à remettre lui-même ce montant pour éviter de tout perdre, le Racing pouvant être en cessation d’activités le 1er juillet prochain. Encore plus étonnant en tout cas pour quelqu’un qui souhaite partir du club. Au total, c’est donc 1 M d’€ que doit trouver Jafar Hilali avant le 30 juin prochain et au minimum 2 M d’€ ou un repreneur pour la saison prochaine. Tout laisse donc à penser que Frédéric Sitterlé, dernier candidat au rachat, est aujourd’hui en position de force pour éviter au « Mozart de la finance » de perdre tout son investissement.

La porte est à nouveau ouverte

Quant à la sanction que risque le RCS suite à l’audition de cette après-midi, la DNCG rendra son verdict définitif d'ici la fin de la semaine. D’ici là, l’actuel Président aura à ouvert la porte des négociations, dont les dernières ont échoué mardi avec Frédéric Sitterlé sur le montant et la durée des primes. Ce nouvel appel du pied correspondant une nouvelle fois à la demande d’un sauveur qui viendra mettre ainsi l’argent nécessaire pour la saison à venir, qui elle s’annonce comme celle de tous les dangers à la vue de sa préparation. L’étau se ressert jour après jour mais quelle lente agonie pour un club centenaire et ses milliers de supporters. Et sauf miracle, c’est loin d’être terminé …

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris