Amical face au Tchad en 2002 (Photo DNA - Yves Dieffenbacher)

Chaque saison, les dirigeants du Racing s'activent pour trouver des oppositions amicales pour préparer ou remettre en jambes l'équipe première. Outre les classiques sélections régionales et autres oppositions locales face à Metz, Nancy ou Sochaux, le Racing a également joué des matchs amicaux originales comme ce match de l'équipe 1970 face à celle de 1966, ou celui face à l'entreprise Bongard de Holtzheim dans le cadre des 40 ans de l'ES Wolfisheim en 1971, ou encore celui face à l'équipe de France militaires. Mais arrêtons-nous justement sur les oppositions internationales face à des sélections. Les fiches de match et informations plus précises viennent notamment de la bible www.racingstub.com !

Dans les années 30

A l'occasion d'une tournée en Yougoslavie, Bulgarie et Roumanie, du 22 mai au 23 juin 1935, le Racing affronte plusieurs sélections. Le bilan de cette tournée est positif : le Racing compte 6 victoires, 2 nuls et 5 défaites (32 buts pour, 26 buts contre). Rohr est le meilleur buteur (17 buts), suivi par Heisserer (7), Harthong et F. Keller (3) et Havlicek (2). Le Racing effectue ensuite une tournée aux Baléares et en Afrique du Nord du 25 mai au 15 juin 1936. Le bilan se solde par 6 victoires (28 buts pour, 3 buts contre). 13 joueurs effectuent le voyage : Papas, Lohr, Walck, Hummel, Scharwath, Schaden, Fernandez, C. Keller, Hoffmann, Rohr, Heisserer, Chloupeck et Cay.

Dans les années 60-70

En 1971, la rencontre face au Mexique se joue dans le cadre du dixième anniversaire de l'Office des Sports de Strasbourg. En 1974, le Brésil vient en tournée de préparation pour la Coupe du Monde en Allemagne. Le Racing affronte une belle équipe de la Seleção alignée par le célèbre Mario Zagallo où l'on y retrouve notamment au milieu de terrain Roberto Rivellino qui totalisera 91 sélections. A l'époque, tous les joueurs jouaient au Brésil. Quelques uns partiront ensuite en Espagne (FC Barcelone et Atlético Madrid) et l'attaquant Paulo Cézar Caju signera à Marseille pour la saison 1974-1975, tout comme Jairzinho (pas entré en jeu lors de l'amical face au Racing). Le Brésil terminera à une belle quatrième place de la Coupe du Monde.

Dans les années 2000

En novembre 2001, le Racing affronte la sélection du Koweit de Berti Vogts (2-1, Bagayoko et Bassila). En face, plusieurs joueurs feront de longues carrières, comme le gardien Nawaf (99 sélections), le défenseur Nohayer (92 sélections) ou encore le buteur Bashar (104 sélections et 70 buts). Outre l'international ghanéen Ishmaël Addo, le RCS y met à l'essai un défenseur central ivoirien du nom de Touré Habib Kolo, recommandé par Jean-Marc Guillou. « Ce n'est sans doute pas pour tout de suite, mais à plus longue échéance » avait indiqué Marc Keller, Directeur sportif à l'époque, dans les DNA. « C'est pas mal du tout », s'était contenté de déclarer Ivan Hasek alors que le site du club indiquait que le Racing « gardera un œil sur lui à l'avenir ». Raté, trois mois plus tard il rejoint les Gunners d'Arsenal sous les ordres d'Arsène Wenger (326 matchs) !

En 2002, l'équipe du Tchad vient passer un test trois jours avant un match contre l'Algérie à Annaba comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations. Sous les yeux de Japhet N'Doram et de Toko, champion de France avec le Racing en 1979, le Racing s'impose à Niederbronn (2-1, but d'Ismaël et Pape Saw) dans une ambiance bien triste. « Pauvre Racing, je ne mettrai pas les pieds à la Meinau de sitôt », déclara un spectateur dans les DNA du lendemain.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris