Crédit image : ESTAC Troyes

Après la première trêve internationale de la saison, le Racing retrouve sa Meinau pour le retour du championnat de Domino’s Ligue 2. Ce sera le premier match de nos Bleus qui sera joué un lundi soir, en match en retard de la 6e journée.

Un ancien pensionnaire de Ligue 1. Voici l’équipe contre qui le Racing aura à faire ce lundi soir 12 septembre sur les coups de 20h30. Bien que relégable dès la 5e journée l’année passée, les Troyens, anciennement entraînés par Jean-Marc Furlan, seront à prendre très au sérieux. Malgré un début de saison mitigé avec 2 victoires pour 2 défaites et un nul, les Champenois ne viendront pas à la Meinau pour faire de la figuration, mais bel et bien pour tenter de prendre des points, eux qui cherchent la remontée immédiate cette année. Après deux chocs contre deux cadors de seconde division, à savoir Le Havre (victoire 3-1) et Lens (1-1), Troyes se déplace du côté de Strasbourg, pour ce que l’on pourrait qualifier de premier choc de l’Est, avant le déplacement à Sochaux en octobre et la réception de Reims la semaine suivante. Tout aussi habitués que nos Bleus et Blancs à pratiquer l’ascenseur entre les deux échelons professionnels, Troyes peut être considéré comme un vrai concurrent pour la montée.

Quoi qu’il en soit, il ne faudra pas faire dans la dentelle puisque les Troyens chercheront à réellement lancer leur saison en décrochant un 4e match sans défaite, et à se relancer dans le classemnt puisqu’ils pointent actuellement à la 9e place avec 7 points. En cas de victoire sur les terres strasbourgeoises et de résultats favorables sur les autres terrains, les joueurs de Stade de l’Aube pourraient faire un bond au classement et remonter à la 2nde place de ce championnat pour l’instant très serré. Du côté du Racing, les hommes de Thierry Laurey chercheront à garder leur invincibilité à la Meinau et dans le championnat, eux qui n’ont encore perdu aucun match et qui pointent à la 4e place du championnat, à égalité de points avec Sochaux, 3e (9 points).

Les deux clubs n’ont pas réellement de correspondances, si ce n’est qu’ils appartiennent désormais à la nouvelle Grande Région. En effet, l’Espérance Sportive Troyes Aube Champagne (ESTAC) a été fondée en 1986, soit 80 ans après le Racing club de Strasbourg. Le palmarès est aussi très différent de ces deux équipes puisque Strasbourg est la seule équipe de France ( !) à avoir gagné tous les championnats semi-professionnels et professionnels (de la CFA 2 à la Ligue 1, en 1979). Troyes de son côté comptabilise « uniquement » une Ligue 2 en 2014-2015 et une Coupe Intertoto en 2001. Pas mal tout de même pour une équipe agée de seulement 30 ans.

Sur le terrain tout les sépare aussi, si ce n’est l’objectif commun du match : la victoire. Une victoire qui se décidera certainement à la solidité défensive pour le Racing (meilleure défense du championnat avec 3 buts encaissés en 5 matchs) ou à une attaque prolifique du côté des Champenois (7 buts marqués, soit le 2e meilleur résultat de la compétition). En cours de rachat, mais qui tarde à se concrétiser, par l’Américain Gary Allen, l’ESTAC a de belles ambitions : Il [Gary Allen] espère faire remonter le club en Ligue 1 et le stabiliser. Autant dire que le club entrera « d’ici le 15 septembre au plus tard » dixit le club, dans une nouvelle ère et pourquoi pas dans une nouvelle génération, la génération qui va permettre aux Troyens de perdurer dans l’élite nationale. On espère en tout cas que que l’entrée dans la « nouvelle ère » se fera après une défaite face à Strasbourg !

Présentation de l’équipe :

  • Espérance Sportive Troyes Aube Champagne
  • Entraineur : Jean-Louis Garcia
  • Site officiel : www.estac.fr
  • Derniers résultats :
    • 05/08 : Ac Ajaccio – Troyes : 2-1
    • 09/08 : Stade Lavallois – Troyes : 1-0 (Coupe de la Ligue)
    • 12/08 : Troyes – Stade Lavallois : 1-0
    • 19/08 : LE Havre AC – Troyes : 1-3
    • 26/08 : Troyes – Lens : 1-1

Le joueur à suivre : Benjamin Nivet

Qualifiez le d’immortel, d’indétrônable ou de ce que vous voulez, mais Benjamin Nivet est bien la preuve qu’un joueur peut sacrifier quasiment toute sa carrière de joueur pour un seul et unique club. Hormis une parenthèse de 5 ans à Caen, l’attaquant de 39 ans a joué depuis 2002 plus de 330 matchs au club et marqué 70 buts. Benjamin Nivet est l’emblème du club champenois, avec qui il a tout connu : des belles années en Ligue 1 aux descentes en Ligue 2. Avec une vision du jeu et une qualité de passes au dessus de la moyenne, la défense strasbourgeoise aura fort à faire face à un homme d’une telle envergure. Malgré son âge, il reste tout de même un atout clé dans l’équipe troyenne.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris