Crédit image : Planète Racing

Après une trêve de deux semaines en Ligue 2, le Stade de la Meinau retrouvait ses joueurs et ses supporters. Cette affiche entre le Racing et Troyes, avait même une odeur de Ligue 1. Si l’ESTAC souhaite retrouver l’élite dès cette saison, après un exercice précédent cauchemardesque, le Racing veut d’abord assurer sa place en deuxième division avant d’éventuellement pouvoir rêver.

Ce premier choc de la saison à domicile (pas programmé à un horaire et à un jour convenable pour espérer remplir un stade …) offrait donc la possibilité aux Strasbourgeois de confirmer le bon nul ramené de Corse lors de la dernière journée. Mais un évènement est vite venu déséquilibrer les débats, puisque Mahamadou N'Diaye a été exclu dès la 10ème minute pour un tacle non maitrisé aux yeux de l’arbitre, au milieu de terrain, sur Gonçalvès. Le Racing a forcément pu prendre le jeu à son compte par la suite, face à des Troyens bien regroupés devant leur but. A la sortie du quart d’heure de jeu, Stéphane Bahoken est tout proche d’ouvrir la marque mais ne parvient pas à pousser le ballon pour battre Mamadou Samassa. Ce n’est que partie remise, puisque moins de dix minutes plus tard, il rôde dans la surface auboise pour marquer après une frappe repoussée de Khalid Boutaib. En prime, le buteur a droit à un petit chant concocté par les supporters (à retrouver sur notre page Facebook). Avant la pause, les Strasbourgeois remettent un coup d’accélérateur, mais le score n’évoluera pas.

A la reprise, on se dit que le Racing a fait le plus dur et va bénéficier d’espaces dans le jeu, puisque l’ESTAC va devoir tenter le tout pour le tout. Mais il n’en est rien … Mamadou Samassa effectue quelques arrêts, mais les attaques strasbourgeoises ne sont pas assez tranchantes. Pire, il commence à y avoir du déchet dans le jeu des Bleus. Les approximations permettent aux visiteurs de sortir de leur camp par moments, sans mettre Alexandre Oukidja en grand danger sauf sur une frappe à la 65ème minute captée en deux temps par le portier du Racing. Si le Kop continue à chanter et à pousser, certains sifflets descendent des tribunes à l’image de la saison passée … alors que le Racing mène au score. A l’entame des arrêts de jeu, Dimitri Lienard prend la défense de vitesse, dribble Mamadou Samassa et inscrit le second but strasbourgeois, synonyme de victoire. Le joueur ne pouvait pas espérer mieux pour son retour à la Meinau et ne s’y trompe pas en allant fêter son but avec son coach (il s’était blessé du côté de Belfort au mois de mai).

Grâce à ce succès, le Racing retrouve le podium de la Ligue 2 avec une belle seconde place ce matin. A un petit point d’un autre promu, Amiens, qui n’a concédé qu’une défaite … contre  Strasbourg. Il va falloir tenir le rythme, puisque le Racing enchaîne avec un déplacement à Orléans ce vendredi, avant d’accueillir le Red Star dès lundi.

Top 3 :

  • *** Stéphane Bahoken : C’est un nouveau joueur que l’on découvre cette saison. Fini le joueur remplaçant,  un peu nonchalant que l’on voyait en National. L’attaquant est devenu un élément essentiel sur le front offensif strasbourgeois. Buteur hier soir, c’est aussi lui qui a semé la pagaille sur le côté gauche de l’attaque et s’est procuré les meilleures occasions strasbourgeoises. Joueur le plus en vue hier soir sans hésitation.
  • ** Anthony Gonçalvès : A l’origine de tous les bons coups offensifs strasbourgeois en première période (son centre amène d’ailleurs l’ouverture du score), Anthony a encore montré hier soir que le Racing avait eu une brillante idée en le recrutant. Sa hargne et sa combativité au milieu de terrain ont permis à l’équipe de récupérer un grand nombre de ballons. Précieux en seconde période. Et en plus, ces valeurs sont celles que le public strasbourgeois adorent …
  • * Kader Mangane : C’était sa première sous ses nouvelles couleurs. Très solide en défense centrale aux côtés d’Ernest Seka, son baptême à la Meinau n’était pas simple au départ. Finalement, il n’a pas commis la moindre erreur dans cette rencontre. Pas mal pour un joueur qui joue son premier match officiel depuis quatre mois … On l’a aussi vu énormément communiquer avec ses coéquipiers de la défense. Avec celui-ci, le Racing pourrait se montrer encore plus solide à l’avenir.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris