Après une bonne tisane en ce lundi neigeux, nos idées sont plus claires. On va être franc, on ne réalise pas vraiment ce qu'il nous arrive. Après cette 18e journée de championnat, notre Racing est à la 8ème place du classement de Ligue 1. Nous qui étions encore en National il y a trois ans, nous le promu. On connait l'histoire, et du coup elle est encore plus belle à raconter. Chaque week-end, à chaque exploit de nos Bleus, on saute sur le moindre article ou reportage qui parle du RCS comme il y a quelques années lorsque nous étions dans l'anonymat le plus total des championnats amateurs. On apprécie, on profite.

Le plus important est qu'à une journée du terme du cycle aller ce mercredi à Metz (20h50), le Racing affiche 24 points au compteur. Qui aurait pensé que le Racing afficherait un tel bon résultat après la première partie du championnat, surtout après une acclimatation difficile en août et septembre ? Personne. Mais depuis, les hommes de Thierry Laurey surfent sur une vague qui devrait, si elle se confirme, leur assurer un maintien aisé. La preuve : sur les cinq dernières journées, le Racing est seul second au classement ! Le match face à l'OM (3-3) a été un déclic sur les qualités et les exigences à afficher en Ligue 1.

La question qui se pose naturellement, comme chaque saison, est combien de points faudra t-il pour se maintenir. Une étude sur les douze dernières saisons de Ligue 1 montre que le maintien s'obtient en moyenne à 39 points. Attention, ce chiffre n'est qu'une moyenne. Par exemple, en 2006 le premier sauvé affichait 34 points car les trois derniers étaient loin derrières. À l'inverse, Monaco fut relégué en 2011 avec 44 points. L'an passé, Lorient est tombé en Ligue 2 en ayant 36 points, Nancy 35 et Bastia 34. Cette saison, la position de Metz avec 8 points risque également d'offrir une nouvelle situation comptable et donc un nouveau seuil pour le maintien. Quoi qu'il arrive il faudra encore engranger quelques victoires avant de souffler.

Bref, le chemin est encore très long. L'élimination en Coupe de la Ligue apparait elle presque comme une « bonne nouvelle ». Financièrement non, mais physiquement oui. Tout d'abord, si le Racing s'était imposé une seconde fois face au PSG, il aurait eu le droit de se déplacer à Amiens, pas forcément une chose facile. Ensuite, ce quart de final de la Coupe est programmé le 10 janvier, soit quelques jours après la réception de Dijon en Coupe de France le 7 janvier, et avant le match de Ligue 1 face à Guingamp le 13. Le tout en plein hiver. Pas un cadeau, vraiment. On s'en passera bien.

Charge maintenant au Racing de grappiller encore quelques points ce mercredi du côté de Metz et ce cycle aller de la saison 2017-2018 sera une pleine réussite. On aura tout le temps de voir ensuite ce que 2018 nous réserve ... tout en gardant en mémoire la série noire sous Jean-Marc Furlan !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris