Après le nul à Orléans et la belle victoire en coupe face à Soucht, le Racing retrouvait la pelouse de la Meinau pour une rencontre du haut de tableau face à Amiens.

Premiers flocons

AmiensA une heure du coup, il était difficile de dire si le match allait se tenir tellement la neige avait recouvert de son blanc manteau le stade. Gros flocons, équipe de REV au boulot pour déblayer la neige et tracer les lignes en rouge, et c'est un feu vert que donne le corps arbitral pour jouer la rencontre. Les conditions prévues demain à 15h n'auraient peut être pas été meilleurs, les amiennois n'ayant également pas de pied à terre à Strasbourg pour la nuit. Au coup d'envoi, les UB90 - qui fêtait pour l'occasion leur 20ans - chauffaient l'ambiance avec un magnifique tifo. Dans des conditions très difficiles, les deux équipes mettront plusieurs minutes à entrer dans la rencontre. Les premières actions offensives sont à mettre au crédit des joueurs d'Amiens. Alors qu'on filait tout droit vers la mi-temps, Loic Damour percutait coté droit et restait accroché dans la surface. Pénalty tiré et transformé par Ali Mathlouthi qui en profitait pour augmenter son compteur personnel, 1-0.

Toujours ce manque d'expérience

La deuxième mi-temps repartait sur un bon rythme, le match pouvant basculer d'un coté ou l'autre. Hélas pour les bleus, le manque d'expérience allait une nouvelle fois être payé cash. Pacho Donzelot à terre, Amiens en profitait pour jouer vite coté gauche et égaliser sur un centre en retrait parfait aux six mètres, 1-1. Le but ressemble beaucoup à celui contre Evian en coupe qui avait déjà valu l'égalisation puis l'élimination du Racing. Les bleus repartaient à l'attaque mais ni l'expulsion d'un joueur d'Amiens, ni la main non sifflée dans la surface, ni les nombreuses fautes à la limite de la surface permettront de reprendre l'avantage.

Un Racing convaiquant

AmiensMalgré ce score de parité et les deux points laissés par les bleus, Laurent Fournier se montrait néanmoins satisfait de la prestation de ses joueurs avec un gros travail du milieu de terrain dont Brian Amofa et Loic Damour ont été les grands artisans. Malgré les conditions difficiles, la prestation des strasbourgeois a été de bon niveau, l'envie montrée ce soir permettra au Racing d'aller plus loin, et pourquoi pas dès la semaine prochaine du coté de Rodez. Après la fin de match, nous en avons également profité pour saluer l'ancien commentateur de France Bleu Alsace, bien connu des alsaciens et aujourd'hui en Picardie, au doux nom de Mathieu Dubrulle. Souvenirs souvenirs ! Michel ne s'est toujours remis de sa rencontre avec son commentateur préfére. Ses célébrations lors des buts des bleus résonnent encore dans toutes les oreilles des alsaciens ...

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris