Après la trêve internationale, le Racing plongera dans la dernière ligne droite de ce championnat 2017-2018 avec un unique objectif accroché son maintien en Ligue 1. Le point.

Le programme

Dès l'annonce du programme en juillet, le nouvel algorithme de la LFP avait offert un curieux planning pour les Bleus qui ont commencé à l'extérieur et termineront ... à l'extérieur :

  • 31e journée : dimanche 1 avril 2018 17h00 : RCS - Metz
  • 32e journée : samedi 7 avril 2018 20h00 : Angers - RCS
  • 33e journée : samedi 14 avril 2018 20h00 : RCS - St-Etienne
  • 34e journée : samedi 21 avril 2018 20h00 : Amiens - RCS
  • 35e journée : samedi 28 avril 2018 20h00 : RCS - Nice
  • 36e journée : dimanche 6 mai 2018 20h00 : Rennes - RCS
  • 37e journée : samedi 12 mai 2018 20h00 : RCS - Lyon
  • 38e journée : samedi 19 mai 2018 20h00: Nantes - RCS

Une expérience suffisante ?

A la veille du début du sprint final, analyse des statistiques des joueurs en championnat pour 2016 - 2017 et leur expérience en Ligue 1 avant la saison 2017 - 2018 :

  • Gardiens :
    • Bonnefoi : 2 matchs Ligue 2 et 8 matchs en Ligue 1
    • Kamara : 25 matchs Ligue 2 et 0 en Ligue 1
    • Oukidja : 36 matchs Ligue 2 et 0 en Ligue 1
  • Défenseurs :
    • Foulquier : 22 matchs en Division 1 espagnole et 19 matchs en Ligue 1
    • Koné : 7 matchs en Division 1 espagnole et 89 matchs - 6 buts en Ligue 1
    • Lala : 37 matchs - 1 buts en Ligue 2 et 26 matchs - 1 buts en Ligue 1
    • Mangane : 19 matchs - 1 buts Ligue 2 et 155 matchs et 15 buts en Ligue 1 
    • Martinez : 9  matchs de Ligue 1 et 37 matchs en Ligue 1
    • N'Dour : 32 matchs et 1 buts en Ligue 2 - 0 en Ligue 1
    • Salmier : 22 matchs en Ligue 2 - 0 en Ligue 1
    • Seka : 35 matchs et 2 buts en Ligue 2 - 0 en Ligue 1
  • Milieux :
    • Aholou : 35 matchs et 3 buts en Ligue 2 (Orléans et RCS ) et 0 en Ligue 1
    • Corgnet : 10 matchs 1 buts en Ligue 1 - 141 matchs et 22 buts en Ligue 1
    • Goncalves : 27 matchs de Ligue 2 - 0 en Ligue 1
    • Grimm : 35 matchs 4 buts en Ligue 2 - 0 en Ligue 1
    • Lienard : 30 matchs 4 buts en Ligue 2 - 0 en Ligue 1
    • Martin : 20 matchs et 2 buts en Division 1 espagnole - 107 matchs et 6 buts en Ligue 1
    • Nogueira : 25 matchs et 1 buts en Ligue 2 - 114 matchs et 6 buts en Ligue 1
  • Attaquants :
    • Bahoken : 30 matchs 7 buts en Ligue 2 - 16 matchs et 2 buts en Ligue 1
    • Blayac : 29 matchs et 7 buts en Ligue 2 - 24 matchs et 6 buts en Ligue 1
    • Da Costa : 22 matchs et 9 buts en Ligue 2 - 0 en Ligue 1
    • Saadi : 37 matchs et 16 buts en Division 1 belge - 18 matchs et 0 buts en Ligue 1
    • Terrier : 11 matchs et 1 but en Ligue 1

Sur les 23 joueurs la saison passée 16 ont joué en Ligue 2 et seulement 3 en Ligue 1 (Martinez, Corgnet et Terrier). 4 joueurs ont joué en Division 1 à l'étranger (Foulquier, Koné, Martin et Saadi). 10 joueurs sur 23 n'avaient jamais joué en Ligue 1 avant cette saison. Enfin, sur 23 joueurs, seulement 765 matchs de Ligue 1 au total en expérience. Le Racing devra donc montrer une réelle force de caractère pour contrer son manque d'expérience en Ligue 1.

L'affluence et l'influence de la Meinau

Le promu alsacien, malgré une saison en dent de scie, a toutes les cartes en main pour se maintenir en Ligue 1 et les supporters n'y seront pas pour rien la dedans. Après 15 matchs à la Meinau, la moyenne est de 23 548 spectateurs et il reste encore quatre matchs à jouer. Malgré une capacité réduite à 27 500 places depuis plusieurs saisons, le record historique du club en Ligue 1 va tomber. En effet, il datait de la saison 1992 - 1993 avec une moyenne de 21 773, dont l'affluence record de la Meinau le 20 novembre 1992 contre l'OM avec 39 033 spectateurs. Même pour la saison du titre en 1978 - 1979, la moyenne n'était que de 21 086 spectateurs. Le Racing a toujours eu une belle affluence dans son stade fétiche puisque dès sa première saison en Division 1 (1934 - 1935) la moyenne était de 9817 spectateurs (important pour l'époque) et surtout un record le 24 mars 1935 face à Sochaux avec 25 112 spectateurs

A ce jour, pour la saison 2017 - 2018, le record d'affluence de la saison est face à Marseille avec 26 015 spectateurs le 15 octobre 2017 et l'affluence la plus faible était face à Dijon le 20 janvier 2018 avec 21 067 spectateurs. Et à la vue des affiches à venir, la moyenne ne va pas descendre !

L'analyse de la rédaction

Marc Keller et Thierry Laurey l’avait annoncé en début de saison : si le Racing finit à la 17ême place de Ligue 1 l’objectif sera atteint. Autant séduisant sur les matchs aller, le RCSA se fait peur sur les matchs retour avec seulement 8 points pris en 10 journée et la dernière place sur les matchs retours. Du SCO d’Angers 12ème avec 35 points à Lille 19ème avec 28 points tout reste encore possible dans ce championnat. Planète Racing vous décrypte ce qui pourrait être dans huit journées la concrétisation d’un projet de cinq ans ou alors ... le premier caillou dans la chaussure des dirigeants strasbourgeois.

Classement sur les matchs retour

Analyse club par club

  • 12ème : Angers SCO

Quelle deuxième partie de saison que nous font les hommes de Stéphane Moulin. Au soir de sa prolongation de contrat le 27 février, ses hommes étaient 17ème de Ligue 1 et bon nombre d’observateurs auraient pu croire à une erreur de gestion de la part de l’état-major angevin. Ils restent depuis sur 3 victoires, 1 nul et une défaite (face au PSG). Les Angevins restent cependant dépendant de leur meilleur buteur Karl Toko Ekambi (16 buts) qui partira surement à la fin de la saison. Ils n’ont cependant pas un calendrier facile, car ils rencontrent que des équipes concernées par l’Europe ou le maintien.

Notre pronostic : Angers sera en Ligue 1 (12ème)

  • 13ème : SM Caen

Jamais attendu et toujours présent les normands font une nouvelle saison plus que correct en Ligue 1. Fort d’une demi-finale qui va les opposer au Paris Saint Germain le 18 avril prochain, les hommes de Patrice Garrande devront prendre le plus de points possibles avant cet évènement. Car ensuite, le calendrier peut s’avérer compliqué pour des Normands qui devront soit digérer une qualification historique, soit retourner dans l’anonymat du championnat.

Notre pronostic :  Caen sera en Ligue 1 (16ème)

  • 14ème : EA Guingamp

Les hommes d’Antoine Kombouaré marquent un peu le pas sur l’année 2018. Fort du recrutement de Clément Grenier, les Rouges et Noirs devaient changer de dimension. Ce ne fût guère le cas, puisqu’ils restent sur 1 nul et 3 défaites en championnat. Le calendrier ne sera guère simple pour les Guingampais mais emmenés par des joueurs d’expérience (Briand, Deaux, Grenier) et encadré par un entraineur qui à la rage de vaincre, l'équipe de Planète Racing les voit bien rester en Ligue 1.

Notre pronostic :  Guingamp sera en Ligue 1 (11ème)

  • 15ème : RC Strasbourg

Pire équipe sur l’année 2018 avec 8 points pris sur 30 possible, les Strasbourgeois devront se battre jusqu’au bout pour croire au maintien. Les prochains matchs de Metz et Angers apparaissent déjà comme une demi-finale et finale contre deux concurrents au maintien. L’attaque désormais emmené par le duo Blayac-Bahoken tourne assez bien avec en moyenne 1 but par match pour l’un ou l’autre quand ils sont associés. Surtout la recrue de cette fin de saison pourrait s’appeler Benjamin Corgnet. L’ancien Stephanois a une vision de jeu indéniable et son expérience va beaucoup apporter dans cette dernière ligne droite. Bien sûr le public de la Meinau sera encore un atout de choix pour les Bleus qui avec plus de 23000 spectateurs en moyenne jouera à coup sûr le rôle de 12ème voire 13ème. Avec la réception de « grosses » équipes et le déplacement chez des concurrents au maintien, les Strasbourgeois n’auront pas la tâche facile.

Notre pronostic :  Strasbourg sera en Ligue 1 (15ème)

  • 16ème : Amiens SC

Binôme du RCSA dans ses montées de National en Ligue 1, Amiens suit plus ou moins le même parcours que les Strasbourgeois. 17ème sur les matchs retours, Amiens se bat avec ses armes. Le calendrier ne sera vraiment pas facile pour les Amiénois entre un déplacement à Lille et la réception de Strasbourg. Des matchs a ne pas perdre ...

Notre pronostic : Amiens sera en Ligue 1 (17ème)

  • 17ème : Toulouse

Qui auraient cru en début de saison que les Toulousains seraient à la lutte pour le maintien ? Personne. En effet, Toulouse dispose d’une belle équipe sur le papier (Delort, Durmaz, Cahuzac, Julien, Laffont, …). Déjà à la lutte la saison dernière jusqu’à la dernière journée, les hommes de Pascal Dupraz avaient réussi à se sauver in extremis. Cependant l’entraineur savoyard n’a pas réussi à continuer sur sa lancée et est même partie de lui-même le 22 janvier. Depuis le TFC reste sur 2 victoires, 4 nuls et 4 défaites sous la coupe de Mickaël Debève, homme de la maison violette qui aura la lourde charge de sauver le bateau qui tangue. Le TFC a un calendrier assez abordable sur le papier, à part la réception de Lyon.

Notre pronostic : Toulouse sera en Ligue 1 (14ème)

  • 18ème : Troyes

On prévoyait une saison compliquée pour les aubois et ce fût le cas. Les hommes de Jean-Louis Garcia ont été 8ème au soir de la 3ème journée, puis 9ème au soir de la 8ème journée. Depuis l’ESTAC a retrouvé l’anonymat du championnat et toutes les galères qui vont avec. Emmenés par un Benjamin Nivet quarantenaire et un Adama Niane, meilleur buteur de la Ligue 2 la saison passée mais qui a du mal à confirmer cette saison (7 buts), les Troyens vont avoir un calendrier compliqué, entre des équipes qui cherchent les derniers points pour le maintien (Guingamp, Caen) et celle pour l’Europe (Lyon, Marseille, …). On voit mal l’ESTAC s’en sortir.

Notre pronostic : Troyes sera en Ligue 2 (19ème)

  • 19ème : Lille

Quelle saison galère pour les Lillois. Le LOSC, racheté par Gérard Lopez l’été dernier, ne finit plus de trainer sa peine sur les pelouses de Ligue 1. Pourtant les supporters lillois étaient pleins d’espoirs en début de saison et on peut les comprendre. Un nouvel investisseur, ancien patron de Lotus Renault F1, un nouvel entraineur Marcelo Bielsa, ancien sélectionneur de l’Argentine et entraineur de l’OM et Luis Campos, ancien directeur sportif de Monaco qui allait emmener son expérience du recrutement. Cependant l’alchimie n’a jamais pris, au contraire cela a tourné vite au fiasco. A qui la faute ? De l’extérieur, on dira un peu tout le monde, mais un homme est montré du doigt, c’est Marcelo Bielsa. En effet l’entraineur argentin n’a pas hésité à mettre les cadres (Mavuba, Bauthéac, Enyema, Elana, etc…) dans un loft et a révolutionné le domaine de Luchin par ses méthodes. Suspendu par le LOSC, le 22 novembre pour mauvais résultats. La bataille juridique avec son ancien entraineur anime les chroniques chaque jour. Depuis, Christophe Galtier s’est mis au chevet de ce grand malade. D’abord avec des victoires inespérées comme face à Strasbourg, mais depuis la magie fonctionne moins bien. Le LOSC reste sur 4 défaites et 3 nuls, malgré des contenus de matchs intéressants. Le LOSC a un calendrier abordable dans cette dernière ligne droite et devra surtout s’imposer face à Amiens et Metz pour sortir la tête de l’eau dans un contexte étrange de huis clos à domicile suite aux derniers débordements.

Notre pronostic :  Lille sera barragiste (18ème)

  • 20ème : Metz

Tous les observateurs du ballon rond étaient d’accord pour dire que Metz jouerait le maintien cette saison, par contre personne n’aurait cru à une telle déconvenue. Metz est relégable depuis la 3ème journée et 20ème depuis la 4ème journée. Depuis, le club messin n’a jamais réussi à décoller. A tel point que Philippe Hinschberger a été rapidement demis de ses fonctions (le 22 octobre) et remplacé par un Frédéric Hantz qui a réussi à s’appuyer sur les valeurs fortes de son équipes (Nolan Roux et ses 12 buts, Mathieu Dossevi et ses 7 passes décisives). Le maintien parait plus qu'utopique pour les Messins qui pourraient cependant jouer le rôle de trouble faite sur la fin de ce championnat surtout concernant les rencontres de Strasbourg et Amiens.

Notre pronostic :  Metz sera en Ligue 2 (20ème)

Simulation Planète Racing

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris