Mohamed Simakan ? Au début de l'été, beaucoup d'habitués de la Meinau avaient déjà lu ou entendu son nom mais ils étaient peu à connaître son visage ou à penser que le jeune strasbourgeois serait la révélation de cette première partie de saison. 

Et pourtant, le numéro 2 des Bleus est en train de se montrer au monde de la Ligue 1 après avoir déjà pointé le bout de son nez durant les tours préliminaires de l'Europa League au mois d'août. Arrivé en Alsace en 2017, il signe son premier contrat professionnel (3 ans) en mai 2018 à 18 ans. La saison 2018/2019 aurait pu être celle de la révélation pour lui, moment où le club voulait s'appuyer sur les jeunes en complément d'un gros recrutement qui a vu Sels, Thomasson, Ajorque, Mothiba et Mitrovic notamment débarquer dans la capitale européenne. Anthony Caci et Kévin Zohi ont d'abord eu leur chance, puis Youssouf Fofana a vu son tour arriver ensuite. Malheureusement pour Mohamed Simakan, une rupture des ligaments croisés juste avant l'entame du championnat et seulement deux mois après la signature de son premier contrat pro, l'a stoppé dans son élan. La fin d'année 2018 tombée à l'eau, le joueur est déjà focalisé sur 2019. Nouveau coup dur au printemps... Peu de temps après son retour, il se casse la clavicule lors d'une rencontre avec l'équipe réserve et sa saison se termine prématurément.

Forcément cette saison, le garçon était impatient de revenir sur les pelouses et surtout revanchard après une saison quasiment blanche. Comme un an auparavant, il effectue la préparation avec le groupe professionnel avec l'espoir d'obtenir du temps de jeu avec l'accumulation de rencontres annoncée au programme du club. Après avoir inscrit son premier but lors des matchs amicaux de pré-saison, Mohamed Simakan est plongé dans le grand bain d'entrée lors de la réception du Maccabi Haifa. Il réalise une performance solide pour sa première officielle sous la tunique bleue du Racing. Il enchaînera avec trois autres titularisations lors du match retour, puis lors de la double confrontation face au Lokomotif Plovdiv. Dans le même temps, il évolue également en Ligue 1 à Reims, contre Rennes et Monaco mais aussi à Paris. Un match au Parc des Princes où il apparaîtra pour la première fois dans sa jeune carrière dans l'équipe type de la journée malgré la courte défaite 1-0. A part face à Metz et à Dijon où il n'a pas joué (et une entrée en fin de match contre Nantes), Thierry Laurey lui a toujours donné sa confiance que le Marseillais lui a bien rendu. Son profil lui permet d'évoluer à tous les postes de la défense. Thierry Laurey a même tenté de le faire jouer en sentinelle devant la défense dans des fins de rencontre. 

Ce samedi soir, il a sorti le plus grand match de sa jeune carrière et il sera à nouveau dans l'équipe type de cette journée à n'en pas douter (après celles de la 5ème journée et de la 11ème journée face à Nice). Quand un buteur ne marque pas ou ne réalise pas de passe décisive, on a tendance à dire dans le football moderne qu'il n'a pas fait un grand match. Moussa Dembélé n'a rien pu faire à la Meinau, muselé par un Simakan toujours à ses trousses. Brillant de la tête, Moussa Dembélé et son mètre 83 n'a pas pu imposer son gabarit à la pépite alsacienne de 19 ans. Dans ses appels en profondeur, il a souvent perdu à la course aussi face au défenseur strasbourgeois et quand il a semblé prendre les devants, la justesse des tacles de Momo a stoppé les attaques lyonnaises. Enfin, sa hargne et sa justesse technique malgré son jeune âge ont encore surpris. Il n'a pas non plus hésité à aller s'interposer quand les esprits se sont échauffés dans les dernières minutes de la rencontre. La dernière image entre Dembélé et Simakan est très significative. Le Lyonnais qui prenait un peu trop son temps pour quitter la pelouse (malgré un carton jaune adressé par l'arbitre de la rencontre), a été bousculé hors des limites du terrain par le minot du Racing. Il n'a pas bronché face au gamin et devant une Meinau qui a trouvé un nouveau chouchou.

Déjà très suivi par plusieurs clubs européens connus (Valence, Rome) mais sûrement pas les seuls, il sera difficile pour le Racing de le conserver très longtemps s'il maintient ce niveau. Il continue d'apprendre au contact de l'expérience des Mitrovic, Koné et Carole à son poste pour pouvoir ensuite prendre son envol dans un top club dans le futur. Une fois de plus, le Racing a été capable de chercher un très bon jeune du côté de Bel-Air dans la région marseillaise. Passé par l'OM où il n'a pas eu la possibilité de signer un contrat aspirant, il s'éclate à Strasbourg et semble très apprécié par le groupe. Les éloges ne manquent pas à son égard de la part de ses équipiers, de son coach et des supporters, lui qui a également découvert ses premières sélections en Equipe de France U20 à l'automne et marqué dès son premier match avec les Bleuets. Maintenant que les blessures semblent être loin derrière lui, on lui souhaite de réaliser une saison complète à ce niveau avant de pouvoir confirmer. Jusqu'ici tout va bien, et c'est bien Strasbourg qui en profite !   

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris