Ce n’est pas Louis de Funès qui reparle à Bourvil mais cette fameuse citation, prise du film « Le Corniaud », illustre à elle seule ô combien l’actionnaire majoritaire arrive aujourd’hui à avoir les idées larges quant il s’agit du Racing Club de Strasbourg. L’Alsace du jour, et la vente envisagée des tondeuses de Racing Espaces Verts, en sont qu’une simple illustration de la triste situation du club aujourd'hui.

« Je ne veux pas mettre des gens en porte-à-faux »

Stéphane GodinPendant une heure, Stéphane Godin, journaliste au quotidien l’Alsace, est revenu sur un dossier (il suit également d'autres sports) qu’il suit jour après jour, au rythme des nouvelles aventures du club alsacien. Il est notamment revenu sur l’épisode du licenciement du directeur sportif Jean-Luc Witzel pendant lequel l'information avait été gardée secrète pour des raisons personnelles avant d'être diffusée sur Internet. Convaincu depuis longtemps « qu’après avoir fait le deuil de son investissement », Jafar Hilali ira au bout des démarches qu’il a engagé sur plusieurs fronts pour récupérer ce qui est encore récupérable dans la sphère Racing, il reste admiratif de la capacité du groupe pro à faire front sur le terrain pour sauver ce qu'il peut encore l'être.

D’une finale de Coupe de Monde à … la vente de tondeuses

S’il a le mérite d’écrire noir sur blanc tout ce qui se passe au club depuis près 15 ans jusque dans les moindres détails, il respecte un principal élémentaire de ne pas impliquer les personnes dont il a les informations. Détesté par certains pour ses papiers journaliers, adulé par d’autres qui estiment que « s’il n’écrivait rien, on ne saurait pas grand chose », il estime à 10% les informations diffusées, les 90% restants étant gardés secrètement pour ne pas impliquer ses sources. A « la pêche aux informations » chaque jour,  il est revenu sur le risque réel que le Racing encourt aujourd’hui pour l’ensemble des litiges aux prud’hommes. Pour ceux qui doutent (encore) de ce qui est écrit chaque jour dans l’Alsace, il suffira de venir « lui démontrer par A+B que c’est faux ». Le nombre minimaliste de démenti à ce jour ne fait que conforter cette position.

« Mais, vous êtes qui ? »

En tout cas, la situation du Racing ne réjouit pas celui qui a vécu des dizaines de matchs de Coupe d’Europe les yeux rivés sur le Racing et qui partage aujourd’hui ses déplacements entre Luzenac et Gap. Plus que le coté populaire que peut procurer le football et tout ce qui y tourne, le drame humain qui touche actuellement les salariés du club, fidèles pour certains depuis des décennies, est catastrophique. Des anecdotes, Stéphane Godin pourrait en raconter des dizaines, parfois plus surréalistes les unes que les autres, et pas que depuis l’arrivée des londoniens, tout en rappelant « qu’il n’est pas là pour faire peur aux gens mais simplement pour être au plus près de la vérité ». Exemple avec un Régis Gurtner venant auprès de Christophe Cornélie l'été dernier et qui ressort du bureau du Directeur Général avec un « Mais vous êtes qui ? » ou  encore la méthode du « Pique Nique Douille, c'est toi l'andouille... » lors du licenciement de deux salariés supplémentaires. Pour toutes les autres histoires qui font ou qui ont fait le Racing, on vous invite à écouter le podcast. L'histoire de notre pauvre Racing méritera bientôt un livre à lui seul sur ... les cinq dernières années. Peut être après le probable dépôt de bilan qui sait ... Pour résumé l’impression générale depuis plus d'un an, « c’est bien qu’il (Jafar Hilali) ait des idées, mais ça serait bien si il avait de la suite dans les idées ». L’avenir nous le dira !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris