On continue notre tour des portraits des supporters. A chacun son histoire et ses anecdotes. Aujourd'hui, présentation de supporters expatriés.

Flavien Ricou est originaire de Mulhouse et est à Strasbourg depuis cinq ans pour ses études. « J’ai été abonné au Racing plusieurs saisons. Étant étudiant à l’EM Strasbourg, je suis parti faire une année d’expatriation aux États Unis, à Atlanta (rejoignez le groupe des supporters de la côte Est des USA) ». De l'autre côté de l'Atlantique, Flavian a trouvé quelques astuces pour suivre les rencontres. « Pour suivre les matchs, je cherche un lien en streaming sur internet (peu importe la langue des commentateurs à ce niveau là), et ensuite je relie mon ordinateur à la télé via un câble HDMI ». Malgré le décalage horaire (un match à 21h00 en France est à 15h00 à Atlanta), il aura réussi à suivre un bon nombre de match du Racing cette saison parfois d'une drôle de manière. « J’ai suivi la séance de tir aux buts contre Saint-Étienne via un appel vidéo WhatsApp improvisé avec mon beau-frère Michaël Barthélémy ! ».

Julien Simon a lui 26 ans. « Je suis originaire de Saint-Amarin (vallée de Thann). Je suis parti au Canada depuis maintenant presque deux ans avec ma copine, elle pour les études, moi pour le travail. On vit à Montréal (rejoignez le groupe des supporters de Montreal) ! ». Plus jeune, il venait de temps à autre à la Meinau avec son parrain et son cousin à l'époque des Niang, Abdessadki, Mouloungui, Cassard, Pagis et les frères Farnerud. « Après la chute, je gardais un oeil sur le Racing mais plus avec la même ferveur. Et depuis le debut de cette dernière saison de National, je ne lâche plus l'actualité du Racing ». Forcément, une petite frustration est présente pour un expatrié. « Je suis un frustré de ne pas avoir l'opportunité de remettre les pieds à la Meinau les soirs de match mais je me console en ayant souscrit un abonnement à BeIN sport connect Canada ou en écoutant comme la radio sur internet ». Au pays du sirop d'érable et surtout du hockey, sa passion pour le Racing étonne. « Je trouve ça marrant de vibrer Racing quand avec tes collègues on parle surtout des Canadiens de Montréal. Un petit bout pour le hockey sur glace, un plus gros bout pour le Racing ! ».

Christophe Serafin est un Strasbourgeois qui vit à San Francisco (rejoignez le groupe des supporters de la côte Ouest des USA). « Je suis essentiellement les matchs sur Internet (Facebook, L'Équipe, Youtube) ». Loin des yeux, près du coeur. « Ils font une belle saison. On espère que ça va continuer ».

En vacances à Madrid, Jack Klein, originaire de Sarre-Union, avait pu suivre il y a quelques semaines un match du Racing dans un bar de la capitale espagnole. Sympa !

Liens utiles

Devenez notre partenaire

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris