Le Racing s'est à nouveau incliné cette semaine, dans son antre de la Meinau, dans le derby qui l'opposait à la formation du SR Colmar. Devant un stade affichant une influence record de plus de vingt milles personnes, le club Strasbourgeois nous a gratifié de deux visages dans ce match, entre la première mi-temps et la deuxième. Revenons sur la prestation des Bleus dans ce match. Décryptage.

Schéma tactique

Jacky Duguépéroux a revu ses plans pour ce derby par rapport au précédent match perdu à Carquefou (0-1) où sa formation a évolué en 4-1-4-1 (voir Pas de miracle) puisqu'il a proposé pour ce match à son équipe un schéma tactique qu'on lui connait bien le 4-4-2 en losange. Explication.

Sur la photo, on va décrypter deux actions de la première mi-temps pour observer ce schéma tactique en 4-4-2 losange. L'image du haut nous montre le positionnement Strasbourgeois à la retombée du ballon à partir d'un dégagement du gardien Colmarien aux environs de la 25e minute de jeu. Amofa, juste devant la défense, est à la lutte sur un ballon aérien avec un adversaire. Juste devant on aperçoit parfaitement la formation du losange en suivant le trace jaune sur l'image. Bah et Oliveira se trouvent en position de milieu relayeur et juste devant eux Noro forme la pointe du diamant strasbourgeois. La séquence de jeu sur l'image du bas se déroule aux alentours de la 40e minute de jeu. On observe ici une remontée du ballon des Bleus à partir de la défense. Le positionnement des Strasbourgeois ne laisse aucun doute quant à la disposition des joueurs en losange sur cette séquence puisqu'on observe toujours en suivant le tracé jaune qu'Amofa est toujours positionné en sentinelle devant sa défense et qu'Oliveira et Bah sont toujours en milieu relayeur. Sur ces deux images on constate également que l'équipe de Colmar évolue avec trois joueurs offensifs : deux dans les couloirs et un attaquant axial. L'attaque du Racing quant à elle est composée de Mendy et Lienard, ce dernier retrouvant un poste d'attaquant en délaissant son poste dans le couloir où l'avait positionné le coach Duguépéroux à Carquefou.

La première mi-temps

La première mi-temps était bien maitrisée par les Bleus en respectant bien les consignes de leur coach. Le milieu de terrain bien en place tactiquement est bien coordonné avec sa défense quant à l'attaque formée par le duo Lienard et Mendy elle donnait entière satisfaction. Elle avait même par moment des faux airs d'un duo formé de Zitelli et Niang, tant le pied gauche de Lienard et la puissance de Mendy rassemblaient quelques caractéristiques de leurs glorieux ainés dans leur jeu.

StrasTV

Lienard ouvre des brèches

Sur l'ouverture du score strasbourgeoise, Mendy va adresser une frappe victorieuse à ras de terre en profitant d'un appel rentrant de la droite du terrain vers la gauche de la surface de réparation de Lienard. Ce dernier passera entre deux joueurs ce qui empêchera la défense Colmarienne de se projeter sur le jeune attaquant Strasbourgeois. Cette action venant récompenser une très bonne période du Racing.

La deuxième mi-temps

Le retour des vestiaires sera marqué par le coaching du surprenant Damien Ott qui proposera un vrai défi tactique à son homologue strasbourgeois en effectuant trois changement à l'entame de la deuxième période. C'est certainement à moment précis que le derby a basculé en faveur des Colmariens, tant le coach et les joueurs strasbourgeois ont été incapables de répondre au changement d'orientation proposé dans le jeu par le coach Ott et son équipe. Marques, qui a un profil bien différent de Sané (joueur de pivot), a posé de gros soucis à notre défense centrale et notre arrière garde par sa vivacité et sa rapidité tout comme Benkaid.

Décryptage du deuxième but Colmarien

Si le premier but de Colmar est dû à son origine d'une perte de balle au milieu de terrain concédé par les Bleus et d'un ballon qui a trop longtemps trainé dans notre surface de réparation sans que les Bleus ne puisse le dégager de manière efficace, j'aimerais m'arrêter un instant sur le deuxième but encaissé par le Racing pour analyser la faiblesse de notre milieu de terrain à ce moment de la rencontre.

StrasTV

Ici nous observons le départ de l'action qui va amener le deuxième but de Colmar. M'Tir; cerclé en orange; va effectuer une passe laser à ras de terre à partir de son coté droit en direction de Chéré. Cette passe va éliminer le rideau défensif Strasbourgeois composé par son milieu de terrain. Quand la balle quitte le pied de M'Tir, Chéré a déjà commencé sa course vers l'avant. On le voit dans le cerclage blanc en compagnie de Bah qui se trouve juste a coté de lui. Le joueur Strasbourgeois va juste le regarder passer à coté de lui le Colmarien sans presser son adversaire ou montrer une volonté de le contenir dans son marquage. Et que va faire Chéré maintenant ? Il va briser les lignes en venant de derrière pour se projeter dans la surface à la façon d'un box to box (voir Pas de miracle) pour se présenter dans la surface et crucifier Gauclin. Voila exactement ce que nos milieux de terrain ne savent pas faire ou trop peu, en plus de leurs lacunes dans l'animation défensive. Combien de but ont été inscrits depuis le début de la saison par nos milieux de terrain ? Combien de passe décisive distribuée ?

Duguépéroux et les coachs de National

Si Damien Ott et son équipe ont proposé dans le jeu en deuxième mi-temps un défi tactique au coach strasbourgeois et à ses joueurs avec une utilisation du ballon différente et des profils de joueurs différents. Je suis forcé de constater que Renaud, le coach de Carquefou, nous a également proposé le même style de problème avec des changements efficaces de joueurs en deuxième mi-temps ainsi qu'un changement d'orientation du jeu avec un bloc équipe positionné plus haut qu'à l'entame du match pour réussir, lui aussi, à arracher la victoire.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris