DR

Le Racing a poursuivi sa mauvaise série à domicile en concédant le nul (1-1) vendredi face à Luçon. Incapables de garder l'avantage au score, les Bleus ont montré leurs limites. Le recrutement devient incontournable.

Prenez des problèmes de finition, d'impuissance, des Bleus et l'absence de plaisir et vous vous direz qu'il est temps d'aller chez votre pharmacien pour acheter quelques pilules dont la première lettre est un V comme victoire. Vendredi, Jacky Duguépéroux a dressé, après le nul de ses joueurs contre Luçon, un constat implacable : « Je commence à penser qu’on est un peu limités. On a un sentiment d’impuissance ». Malgré une belle débauche d'énergie, notamment en première période avec des Bahoken ou Aguémon qui ont oeuvré au travail défensif, les coéquipiers d'Ernest Seka ont une nouvelle fois affiché les mêmes maux : cette absence de maitrise technique au milieu et toujours la finition, même si pour la première fois le Racing a marqué dans le jeu sur un lob astucieux de N'Doye.

Duguépéroux : « Je pense qu'il faut qu'on se renforce »

Le coach a constaté comme toute la Meinau qu'il ne possède pas dans son effectif un joueur capable de garder le ballon au milieu et de l'utiliser de manière décisive. « On perd souvent trop rapidement le ballon au milieu à cause de mauvais choix, on manque d'une maitrise technique que des joueurs des autres équipes ont ». Les dirigeants du Racing vont profiter maintenant de ce week-end pour travailler sur l'arrivée d'un renfort qui apparait comme nécessaire et vital si le club veut encore jouer le podium. « La cellule de recrutement va travailler ce week-end sur plusieurs dossiers » confirme l'entraineur qui a l'air de s'être fait une raison qu'il ne pourra pas jouer la montée avec l'effectif actuel. Sans l'accabler, Jacky Duguépéroux regrette notamment cette égalisation alors que le Racing avait ouvert le score face à la meilleure défense de National.

Seka : « Nous ne sommes pas alignés, c'est de notre faute »

A la sortie du vestiaire, le moral d'Ernest Seka est touché. Alors qu'il a, une nouvelle fois, tout essayé jusqu'à finir attaquant en fin de partie et qu'il aurait pu se créer une belle occasion en ne l'a jouant pas collectif après une percée dont on lui connait le secret, le capitaine peste contre ce but encaissé. Alors que tout était parti d'un ballon au poteau de corner ... adverse, les Bleus sont restés spectateurs de ce contre rondement mené par Luçon. Si, à priori, aucun renfort ne devrait arriver cette semaine, Jacky Duguépéroux se projette déjà sur la déplacement à Epinal où il compte sur une réaction de son équipe. Epinal, si doux souvenir pour les supporters du Racing, où il serait judicieux d'y refaire le scénario de Raon.

Fachan : « J'en ai pour 6 à 8 semaines ... »

Si les Bleus se sont battus vendredi, ils devront en faire encore plus vendredi prochain de l'autre côté des Vosges. Un match que ne verra pas Marc Fachan. Sur ses béquilles, attelle au pied, le latéral du Racing souffre. « J'ai une double entorse interne et externe. Les ligaments ne sont à priori pas touchés mais j'ai encore un hématome. Je dois encore voir le doc mais j'en ai pour 6 à 8 semaines probablement. Ce n'est vraiment pas ma saison ... ». Ses coéquipiers sont sortis du vestiaire avec le même moral et une silence similaire à celui de la Meinau (vidéo ci-dessous) en hommage aux victimes des attentats de Paris. Le coach devra maintenant trouver les mots pour réveiller ce groupe et le forcer à se sublimer pour ne pas vivre une très longue deuxième partie de saison. Les pilules bleues ça ne va qu'un temps ...

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris