DR

La soirée rêvée : un derby, 25000 spectateurs, des actions, des buts et surtout une victoire ! Grâce à des réalisations d'Hérelle (CSC), Liénard et N'Diaye, les Bleus s'imposent face au voisin Colmar (3-1). Le RCSA recolle au peloton de tête, Colmar repart avec ses doutes.

Un stade plein, une belle ambiance et surtout un derby entre le Racing et Colmar. Une rencontre où le grand absent s'appelle Jérémy Blayac, plâtré au poignet et absent de la feuille de match. Malgré le forfait de son prolifique attaquant, le Racing attaque pied au plancher mais Sabo perd son face-à-face contre Fedrigo. Les débats s'équilibrent ensuite et contre le cours du jeu, Diawara ouvre le score (31e) après un contre rondement mené sur le côté droit. Abattus, les coéquipiers de Seka vont pourtant égaliser juste avant la pause. Sabo au coup-franc, le ballon est dévié et Hérelle marque contre son camp (42e).

La Meinau chavire

Comme en début de match, le Racing revient des vestiaires avec l'envie de reprendre son avantage au score. Suite à une faute bêtement concédée aux abords de la surface, Lienard fait chavirer la Meinau d'un coup-franc imparable dans la lucarne opposée de Fedrigo (48e). Dix minutes plus tard, N'Diaye allait définitivement plier le match d'une frappe surpuissante sous la barre du portier Colmarien (59e). Si les hommes de Damien Ott vont bien essayer de réagir, le RCSA va gérer tranquillement la fin de partie et remporter sa deuxième victoire de suite à domicile, la huitième de la saison. Ce soir, le racing est cinquième à cinq points du podium. Jacky Duguépéroux ne l'a pas caché : les Bleus ont déjà grillé tous leurs jokers. Il faudra donc s'imposer à l'extérieur lors des déplacements à venir à Marseille et Boulogne.

Le Racing n'est pas mort

Si forcément du côté de Colmar on est déçu de la tournure de la rencontre et inquiet pour la suite de la saison, qui contraste avec la joie dans le camp strasbourgeois, les deux formations alsaciennes sont unanimes sur un point : le plaisir d'avoir joué dans une Meinau à guichets fermés ! Jacky Duguépéroux espère maintenant enchainer pour voir l'affluence de l'antre des Bleus augmenter match après match. En tout cas, le coach des Bleus a conclu la soirée de la plus belle des manières en déclarant simplement : le Racing n'est pas mort !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris