DR

Malgré une ultime victoire face à Colomiers (2-0), le Racing terminer cette saison 2014 / 2015 de National à la plus mauvaise des places : celle de 4ème. Pour tout dire, il aura manqué un seul point de plus au classement pour que le Racing ne retrouve la Ligue 2 ce vendredi soir, cinq saisons après l'avoir quitté, mais malheureusement pour le RCSA, le CA Bastia n'a pu s'imposer face au Paris FC (0-0) et Bourg-Péronnas a fait le nécessaire face à Boulogne (2-0). Grâce à un doublé de l’inévitable Jérémy Blayac et ses stats impressionnantes (12 buts en 13 rencontres !), le Racing avait le boulot mais ça n'a pas suffit malgré un soutien incroyable des 27000 spectateurs présents ce vendredi pour un nouveau record d'affluence en troisième division.

La place du couillon

La déception a finalement vite laissé place à la satisfaction d'avoir tout fait pour accrocher cette montée et notamment avec les ajustements du mercato d'hiver (arrivée de Blayac et Chrétien) comme l'analyse Marc Keller, Président du Racing : « On a des regrets et, en même temps, je trouve qu’on fait une saison magnifique. Notamment les six derniers mois. Sur tous les matchs retour, on a gagné treize matchs, pour deux défaites et deux nuls. On a 65 points et l’an passé, le troisième était monté avec 60 points. Evidemment qu’on est déçus mais il y a eu un parcours incroyable depuis le Mercato d’hiver. Moi, j’y ai toujours cru. Je pensais que ça pouvait se décider à la fin. J’avais toujours dit : il faut gagner, espérer ou prier. Malheureusement, les Dieux du foot nous ont un peu lâchés sur les autres terrains. Mais les joueurs et le staff ont fait leur job. Ils ont gagné devant un public magnifique. Je suis fier du travail qui a été fait par les joueurs et le staff sur les six derniers mois. Parce qu’ils ont redonné espoir à toute une ville, toute une région, tout un club pour accrocher cette fameuse montée en Ligue 2 qu’on cherchait tant ».

Et maintenant ?

Marc Keller n'a pas attendu longtemps avant d'annoncer que son club allait passer à la vitesse supérieure la saison prochaine : « La saison qu’on a vécue a été forte d’émotions. On a 220 000 personnes qui sont venues ici, on a fait deux fois le plein. Le staff et les joueurs ont mérité cette finale, ils nous ont amenés avec eux, on y a cru. Ce n’est qu’un début. On est sur une route qui doit nous mener à la Ligue 2, on ne s’arrêtera pas et on fera encore plus d’efforts pour y arriver. On va notamment augmenter le budget de l’équipe première ». Les actionnaires ont d'ores et déjà augmenté le capital du club de 300 000 € il y a quelques jours. De quoi se donner des moyens supplémentaires pour garder ses meilleurs éléments et de recruter des joueurs qui devront faire le nécessaire pour que tout ne se joue pas sur la dernière journée.

Des nouveaux adversaires

Une saison 2015 / 2016 que le Racing s'apprête à préparer dès maintenant. Si Marc Keller souhaite garder Jacky Duguépéroux avec qui l'entretien est prévu mardi, c'est au niveau de l'effectif qu'il y aura du mouvement. En fin de contrat et sauf énorme surprise, Seka va quitter le club et probablement s'engager avec un club de Ligue 2. Les négociations vont également débuter pour d'autres joueurs en fin de contrat ou en prêt (Oukidja, Blayac, Chrétien, ...). Contrairement à la saison et son sauvetage en National mi-juillet, le staff du racing va pouvoir se concentrer dès maintenant à bâtir un effectif qui devra réaliser une saison à venir sur la base des six derniers mois. Une saison à venir qui verra Orléans, Châteauroux et Arles-Avignon descendre de National et Béziers, qui est passé devant Grenoble, Les Herbiers, Sedan et Belfort monter de CFA.

Rendez-vous mardi

Marc Keller sera notre invité ce mardi pour faire le bilan de la saison et se projeter vers celle à venir. Rendez-vous à 21h sur RBS 91.9 FM !

DR

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris