Fort d'une belle série en championnat, le Racing Club de Strasbourg recevait hier le leader Bastia lors d'un duel de haut de classement pour deux anciens pensionnaires de Ligue 2.

Par tous les états

Les 6000 spectateurs présents ce samedi au stade de la Meinau sont passés par tous les états. D'abord la peur, car après dix minutes le Racing aurait pu pointer au score avec une véritable valise. Après moins de deux minutes, les corses avaient déjà trouvé le poteau gauche de Régis Gurtner puis frôlé le cadre. Clairement au dessus du lot dans le jeu, les bleus mettront bien une demi-heure à sortir vraiment de leur camp. Seulement après la peur, c'est l'espoir et la confiance qui ont fait sortir quelques sourires sur les visages des strasbourgeois. Le déclic est apparu sur ce coup franc coté gauche de Stéphane Noro, qui jouait là son premier match à la Meinau, mal dégagé par la défense bastiaise, qui revenait sur Julien Outrebon qui ne faisait pas prier pour marquer d'un plat du pied l'ouverture du score pour les bleus, 1-0.

Deux actions, deux tournants ...

Entrée des joueursRentrés à la mi-temps avec ce score en leur faveur, les bleus repartaient du bon pied pour la deuxième période. Une volonté retrouvée et une détérmination à toute épreuve ont permis au Racing de remettre la pression sur les corses. Seulement dans ce premier quart d'heure, le match va connaitre un tournant dont tout le monde se serait bien passé. C'est d'abord Ali Mathlouthi qui ratait la balle du ko sur une longue passe en profondeur, le portier corse venu à sa rencontre ratait sa sortie, mais l'attaquant strasbourgeois butait une première fois sur la défense bien revenue puis manquait le cadre d'un but déserté de quelques centimètres ...Loin de laissé tomber, les bleus continuaient à exploiter au mieux les contres et les espaces laissés par des joueurs corses dont le jeu restera comme le meilleur vu d'un adversaire à la Meinau cette saison. Sur plusieurs coups de pieds arrêtés puis sur un nouveau débordement coté gauche d'Ali Mathlouthi, les bleus auraient pu doubler la mise mais toutes les tentatives échouaient hors cadre.

Damour voit rouge

Le kop strasbourgeoisEt puis arriva l'action de la 60ème minute qui allait faire basculer le match. Sur un contact entre Jocelin Ahoueya et Harek la tension monte rapidement sur la pelouse entre les acteurs. Robail, entré en jeu peu avant la mi-temps, lance la provocation. Les paroles fussent, les gestes aussi. Dans la tourmante, Noaves le portier corse pointe Loic Damour comme responsable - d'avoir séparé deux joueurs - et l'arbitre sort le rouge direct pour le milieu strasbourgeois. Le début de bagarre général se propage jusqu'à la tribune des officiels des deux clubs,  coté alsacien le sentiment de frustration et de provocation prédomine. Normal quand on regarde après coup la prestation globale d'un corps arbitral complétement dépassé par les évenements. Quel dommage pour une affiche du haut de classement.

Un public debout pour les bleus

Si l'égalisation bastiaise face à un Racing réduit à dix pendant 30 minutes peut laisser des regrets, elle apparait comme logique sur l'ensemble de la rencontre. En tout cas, au coup de sifflet final de l'homme en .. vert - sans aucun arrêt de jeu alors que plusieurs changements et blessures avaient eu lieu - le public ne s'est pas trompé : les bleus ont tout donné et l'état d'esprit affiché est resté irréprochable pendant toute la partie, sûrement une des meilleurs prestations dans l'envie que les spectateurs de la Meinau ont pu voir depuis plusieurs mois. Comptablement le Racing perd néanmoins deux nouveaux points dans la course au podium, le match contre Guingamp mardi à 19h00 sera capital. Mais aujourd'hui, tout le respect que l'on peut avoir pour le leader incontesté du championnat de National a été jeté aux oubliettes avec le comportement des joueurs et dirigeants corses, dans la lignée du match aller. Sans commentaire ...

Le but de Julien Outrebon en direct commenté

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris