Dans la continuité de ses deux gros matchs face à Guingamp et Bastia, le Racing partait en ce dimanche de printemps vers son plus proche déplacement à Colmar.

Plus qu'un derby

A l'entrainement vendrediDernière étape d'un mois "galactique" pour les hommes de Laurent Fournier, le déplacement placé sous le signe du derby n'allait une nouvelle fois pas être une partie de plaisir pour les bleus. Attendu comme une équipe de premier rang, le Racing se devait d'enchainer après la victoire face à Guingamp pour espérer rester au contact du podium occupé aujourd'hui par Amiens et Guingamp. Malheur donc au perdant de ce cette rencontre, Strasbourg pouvant laisser partir définitivement le trio de tête, Colmar voyant une nouvelle fois le maintien s'éloigner ... Aussi, le derby a longtemps tenu toutes ses promesses dans un stadium bien garni.Les colmariens sont d'ailleurs rentrés dans le match avec de bien meilleurs intentions que les strasbourgeois et c'est tout logiquement qu'ils ouvraient le score sur une frappe croisée de Souyeux, 0/1. Pas très mordant sur ce ballon dans la surface, le Racing encaissait le premier but de la rencontre.

Ce Racing là sait réagir

Heureusement, les bleus ne tarderont pas à revenir dans la rencontre, coupant ainsi rapidement la motivation des verts et blancs. Ketkeo, pointé du doigt par le coach des bleus après son entrée ratée face à Angers en Coupe de France, allait remettre le Racing sur le bon rail d'une tête décroisée sur un centre de Stéphane Noro, 1/1. Belle réaction du rapide aillier strasbourgeois qui allait doubler la marque peu de temps après sur un nouveau coté droit, cette fois-ci de David Ledy,  2/1.

Noro, le porte bonheur

Si le Racing aurait pu se mettre définitivement à l'abri, il n'en sera rien laissant la porte ouverte aux assauts des colmariens. Tantôt maladroit, tantôt malheureux comme sur cette tête de Liabeuf, les verts n'arriveront pas à égaliser dans une deuxième période marquée par une baisse de régime généralisée des deux formations. Avec cette victoire, le Racing répond comme il fallait aux autres résultats de cette 26ème journée. Pour la première fois de la saison, Strasbourg occupe la quatrième place du classement de National à quatre points de Guingamp et Amiens.

Le plus difficile est maintenant d'enchainer

Si un joueur incarne bien cette belle série de janvier et février, peut être laplus belle depuis plusieurs saisons - surtout en hiver, c'est bien Stéphane Noro, le maitre à jouer des bleus, qui n'a pas encore connu la défaite sous le maillot strasbourgeois. A Cannes il était suspendu. Dans une semaine, les bleus recevront le Paris FC alors qu'Amiens recevra Beauvais pou un match de première moitié de classement et Guingamp verra le leader Bastia venir au Roudourou. Les colmariens iront eux dans le sud de France du coté de Cannes. Un succèes des verts ferait biensur le bonheur des alsaciens et surtout comptablement du Racing. Preuve que le destin des deux équipes alsaciennes restera croisé jusqu'à la fin de saison !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris