Après avoir concédé l’ouverture du score, le Racing n’a pu faire mieux que de décrocher un match nul (1-1) hier soir face à Jura Sud.

La joie de Genghini et Sichi

Frustrant, c’est le mot qui a prédominé hier soir à la fin du match face à Jura Sud tant le Racing a dominé les débats pendant 70 bonnes minutes. Thomas Zerbini, titulaire hier soir en lieu et place de Saidou Sow n’en démordait pas, « Notre sentiment c’est de la déception parce qu’à domicile on se doit de prendre les 4 points, maintenant on a eu des occasions, je suis bien placé pour le dire, j’ai eu deux grosses occasions mais on n’a pas réussi à les mettre au fond ». Des occasions le Racing en a effectivement eu dès le début de la partie lorsqu’un défenseur de Jura Sud sauvait sur sa ligne de but un ballon dévié par Julien Perrin surpris de se trouver seul au deuxième poteau (5e). La suite allait être une succession d’occasion, Sichi (12e), Zerbini par deux fois (15e et 18e) où Ledy allaient soit rater la mire, soit buter sur le gardien jurassien. Mais contre le cours du jeu, Jura Sud allait ouvrir le score sur sa seule occasion de la première mi-temps sur un bon décalage d’Oudradogo, Loukhiar allait, des vingt mètres, placer une lourde frappe dans le petit filet droit de Kéhi (26e). Le Racing ne devra attendre que six minutes avant de répondre grâce à Benjamin Genghini à la réception d’une remise de la tête de Julien Perrin dont la frappe allait surprendre Kede le portier jurassien (32e). Juste avant la mi-temps, Ledy, d’une aile de pigeon audacieuse, manquera d’un rien de doubler la mise.

Le poteau d'Oudraogo à la dernière seconde

La deuxième mi-temps allait débuter sur le même tempo que la première période. Ledy par deux fois (46e et 66e), Benchenane de la tête (80e) ou Saidou Sow sur coup franc ne furent pas loin de donner l’avantage aux strasbourgeois. Mais la plus grosse occasion sera à mettre au crédit de Thomas Zerbini qui manquera le cadre à deux mètres du but, suite à un centre de Genghini. François Keller était un brin philosophe à la fin du match, « Aujourd’hui, on n’a pas forcément été heureux, peut être la semaine prochaine on aura deux fois moins d’occasion et on mettra deux fois plus de but. Ce genre de match est beaucoup plus bandant que les matchs de l’année dernière face à Saint dié où on gagne 5-0. Il est plus sympa pour le public de voir des matchs serrés comme ça ». Thomas Zerbini lui préférait dédramatiser la fin de match strasbourgeoise : « Les jambes ont été lourdes en fin de match cela aurait pu basculer d’un coté comme de l’autre, mais il nous a manqué surtout de la réussite. Tous les matchs vont être difficiles c’est un championnat où les mecs ne lâchent rien. Cela reste deux points, c’est sur que quatre ça aurait été mieux, heureusement qu’on ne prend pas le but sur leurs dernières occasions ». En effet, les jurassiens ont failli réussir le coup parfait sur une ultime occasion, Oudradogo allait trouver le poteau de Kéhi sur un frappe des 20 mètres (92e). François Keller était également déçu de la performance de ses remplaçants. « Pour gagner des matchs, il faudra des remplaçants qui font la différence et ce soir cela n’a pas été le cas ». Le coach strasbourgeois reste également ouvert à la venue d’un éventuel joueur, « Je rappelle que le mercato ne fini pas pour nous la semaine prochaine, car on n’est plus professionnel, donc on renforcera donc l’équipe si on en a besoin ». Quant à une venue éventuelle de Stéphane Noro, l’entraineur reste plus évasif : « Stéphane Noro a eu une proposition il y a un mois, il l’a refusé pour l’instant la piste est au point mort ». Suite au prochain épisode.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris