« On ne peut pas être au four et au moulin » est un proverbe ancien et courant de la langue française qui désigne le fait de ne pas pouvoir effectuer plusieurs tâches simultanément. En football, il existe parfois des exceptions qui permettent d'apercevoir un joueur, au départ d'une action de jeu, dans sa création, mais également dans sa finition. Les spectateurs présents au stade de la Meinau vendredi soir pour la rencontre opposant le Racing à Bourg Péronnas en sont témoins !

Nous sommes à la 23e minute de jeu, David Ledy trouve le chemin des filets adverses. Suivons de plus près le développement de cette action, de sa création jusqu'à sa finition.

StrasTV

La séquence de jeu se déroule sur la gauche. Ledy aux prises avec la défense de Bourg Péronnas adresse un centre fuyant qu'aucun joueur n'est en mesure de reprendre. Le ballon poursuit sa course vers l'autre moitié de terrain. Nous sommes maintenant sur la droite, le long de la ligne de touche. Donzelot, dans son couloir, se projette bien vers l'avant. Ce dernier exécute un centre qui est repoussé plein axe de la surface de réparation par la défense des visiteurs sur Oliveira. Le milieu des Bleus dévisse sa frappe vers le second poteau du portier adverse. Ledy, à l'affut, envoi le ballon au fond des filets. Le Racing mène 1-0.

StrasTV

Tel un renard des surfaces, Ledy après avoir centré, a bien suivi l'action et s'est déplacé vers le but adverse. Ce sens du jeu sera récompensé dans la foulée.

Le 4-4-2 et son évolution autour de Ledy

Jacky Duguépéroux a concocté un 4-4-2 à plat pour ce match. Deux changements par rapport à Orléans sont à noter : Bah et Genghini prennent respectivement la place d'Amofa et Sabo. Ledy est l'élément moteur de son équipe dans cette première période. Explications.

StrasTV

Le plan 1 montre l'organisation de départ des Bleus dans cette rencontre. Le plan 2 révèle l'évolution du 4-4-2 à plat vers un 4-2-3-1. Ledy, cerclé jaune sur le plan 2, descend à ce moment là à hauteur de Genghini et Lienard. Ce positionnement lui permet d'être au cœur du jeu, à la création des actions offensives dans un registre proche du meneur de jeu. Le numéro 9 strasbourgeois peut ainsi combiner des séquences de jeu en triangle en se portant sur le côté avec Genghini ou Liénard . Cette position lui permet d'être également face au jeu pour récupérer des possibles deuxièmes ballons gagnés par Mendy, joueur qui excelle dos au but, comme sur l'image 4. En fin de rencontre, suite à l'entrée en jeu de Ribas, Ledy se positionnera derrière les attaquants.

StrasTV

Disponibilité et générosité
 
Le coach strasbourgeois Jacky Duguépéroux à son retour sur les terrains d'entrainement interpellait souvent ses joueurs sur des principes telles que l'envie, la générosité ou le don de soi pour l'équipe. Ledy, par son activité sur le terrain, s'inscrit parfaitement dans cette logique. Dans ce match renversant par son scénario, le joueur qui effectuait sa deuxième titularisation d'affilée depuis son retour de blessure a clairement laissé entrevoir qu'il pourrait bien être l'un des hommes forts de cette fin de saison.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris