Le RCSA, pour la rencontre l'opposant a Dunkerque a ouvert le score suite à un exploit individuel de Mendy qui  a permis à son équipe de rentrer aux vestiaires à la mi-temps avec un avantage au tableau d'affichage de 1-0. A leur retour sur le rectangle vert les Bleus, dans un stade de la Meinau entièrement acquis à leur cause, ont dévoilé à leurs fidèles supporters une nouvelle facette de leur jeu : la contre-attaque. C'est en appliquant ce bon vieux précepte que les Strasbourgeois ont fini par remporter ce match de la 32e journée du championnat de National sur un score mérité de 3 à 0.

Contre-attaque

La contre attaque est une séquence de jeu rapide à partir d'une récupération du ballon, face à une opposition en déséquilibre dans son animation défensive. Quand ce phénomène se produit l'intérêt du contre devient limpide : remonter le cuir le plus rapidement possible vers le but adverse et profiter des espaces vides laissés par l'adversaire. Décryptons le 2e but inscrit par le Racing sous cette angle vue.

Le deuxième but

Ici, notre regard va se porter sur l'action de jeu amenant le deuxième but du RCSA. Les Bleus vont passer d'une situation défensive à une situation offensive en trois passes ! Perrin, à l'approche du rond central, va effectuer transversale en profondeur vers Pinaud. Pinaud, sur cette action, va encore une fois nous démontrer son sens du jeu en proposant immédiatement une solution de passe au porteur du ballon vers l'avant. L'arrière latéral va ensuite débouler dans son couloir droit et adresser une passe en retrait assassine vers Mendy qui va superbement conclure le travail à la 66e min de jeu.

La passe en profondeur

Arrêtons-nous un instant sur la transversale que Perrin va exécuter pour trouver Pinaud sur les images. On peut apercevoir que cette passe en profondeur va être distillée entre deux défenseurs. Elle va littéralement percer la défense de Dunkerque par sa précision, retombant exactement dans la course de Pinaud. Au départ de l'action offensif des Bleus, c'est cette passe qui va créer la situation de but pour les Strasbourgeois.

Des progrès

Les Bleus, sous la houlette de Jacky Duguépéroux, semblent avoir retrouvés le bon tempo dans l'espace et l'occupation du terrain tant offensivement que défensivement. Face à Colmar, les Bleus portaient encore les stigmate d'un réel manque de confiance et d'intelligence dans leur jeu. Face à Dunkerque, le RCSA a réussi à garder sa cage inviolée ; une première depuis la 19ème journée de championnat et une victoire contre Fréjus à la Meinau !

La semaine dernière, dans l'article « A l'attaque ! », nous avons pu observer la progression des Bleus dans les enchainements offensifs à partir d'attaques rapide basées sur des passes courtes avec un jeu se développant sur les cotés et qui se fini dans l'axe de la surface de réparation adverse. Pour approfondir le vaste sujet de l'animation offensive, je vous laisse en compagnie d'un grand entraineur français Jean Claude Suaudeau, ex coach de Nantes,  qui a travers une analyse de son équipe dans un match l'opposant au ... Racing en 1994 nous rappelle quelques principes du jeu en mouvement et l'influence qu'un entraineur peut avoir sur son équipe. Comme le dit si bien Duguépéroux à ses joueurs : « aucun déplacement n'est inutile ».

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris