Boutique fermée ce soirAprès son nul poussif à Gueugnon, le Racing se devait de relever la tête face à Plabennec, et ce malgré quatre joueurs suspendus.

National vs Ligue des Champions

Que se passe t-il quand une soirée de Ligue des Champions rencontre une journée de National ? Le stade du second est completement vide et encore plus quand un Racing en difficulté recoit une équipe de Plabennec dont beaucoup de supporters ne pourront placer la ville sur une carte. Les 4813 au compteur (mais pas au stade) pourront toujours dire à leurs petits enfants qu'ils ont vu un jour Plabennec au stade de la Meinau. Qui sait si dans quelques décennies le Racing ne sera pas dans la coupe aux grandes oreilles (sic).

Ou sont les occasions ?

Si l'entame du match laissait penser que les remplacants allaient profiter des absences de quatre titulaires, la suite de la rencontre allait clairement démontrer les limites actuelles du Racing et de ses joueurs. Manque d'inspiration et même de simplicité, ce Racing là va devoir se battre de nombreuses fois pour se sortir des joutes du National. La première période se résumera en trois actions. A la 30ème minute un centre coté droit que l'attaquant breton reprenait de la tête et qui finissait au fond des filets de Gurtner, heuresement pour les bleus il était hors-jeu … et quelques minutes plus tard, un centre-tir de Ketkeo que le portier adverse sortait avec beaucoup de difficultés. Gurtner sortira même une tête sur sa ligne. Trop peu pour un public venu au détriment d'une soirée de Ligue des Champions, il fallait le faire !

Copier-coller

La deuxième ressembla en tout point à la première mi-temps, identique aussi à celle du match de Gueugnon … le Racing est vraiment aujourd'hui dans le dur et ne peut que compter sur lui même. Les carences offensives et techniques démontrent clairement que le Racing n'a aujourd'hui aucunement les moyens de remonter. Comme le dira plus tard Laurent Fournier, il va falloir travailler (enfin) sur le durée au club et même si la liste des joueurs au chomage à l'UNFP pourrait donner des idées de recrutement.

Une pensée pour les salariés

Ce score restera ainsi bloqué à 0-0 même si Plabennec aurait pu rentrer dans l'Ouest de la France avec quelques points en plus si la frappe de leur attaquant dans les dernières minutes avait trouvé le cadre de Gurtner. Hélas coté Racing, ce ne sera pas la demi-occasion de la dévitation du pied de Ledy qui passa à quelques mètres du but qui fera oublier cette prestation limitée des bleus. Telle la boutique et la billeterie, le match restera fermé jusqu'au coup de sifflet final. Ce soir, nos pensées iront aux salariés qui ont quitté cette semaine leur poste et aux longs mois que le Racing Club de Strasbourg s'apprête à vivre en troisième division. Dominique, Serge, Arnaud et tous les autres on aurait tellement voulu que le Racing vous dédicace cette victoire. Hélas, même sur ce point le Racing ne fera ce qu'il faut et sera en panne d'idée et de talent ...

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris