Crédit image : Sports Auvergne 

La fin du marathon, enfin ! Le Racing a enchaîné quatre rencontres en douze jours. Et la bonne nouvelle est de voir que ce matin, les Ciels et Blancs sont toujours présents dans les hautes sphères de la Ligue 2. Bonne nouvelle car le Racing est à un petit point du podium malgré un total (moyen) de cinq points pris sur douze possibles, lors de cette série de quatre matchs.

Comme lundi face au Red Star, le match s'est conclu sans qu'aucun but ne soit marqué. Mais comme lundi, on ne sera pas ennuyé devant le 0-0 du Racing. Et si le Racing avait pris l'eau vendredi soir à Orléans avec trois buts encaissés, les Strasbourgeois ont apporté une belle réponse aux supporters inquiets, en gardant leur cage inviolée lors des deux échéances de cette semaine. Hier soir, Alex Oukidja a effectué trois arrêts importants en deux minutes, à une vingtaine de minutes du coup de sifflet final. Deux têtes sur coups de pieds arrêtés, et une sortie devant un attaquant clermontois. Pour le reste, sa défense a fait le job. Si Clermont a accroché quelques gros en ce mois de septembre (victoire à Brest, nul contre Lens, défaite dans les dernières minutes à Reims), le Racing peut nourrir des regrets ce matin car Clermont a souffert dans le jeuet les Blancs semblent avoir eu la maîtrise dans ce match. Sans sa pièce maîtresse Jérémy Grimm au milieu de terrain, ce match s'annonçait pourtant compliqué.

Après un petit round d'observation, les Blancs ont mis le pied sur le ballon. Khalid Boutaib est entré très tôt au relais d'un Stéphane Bahoken, sorti sur civière dans les dix premières minutes. Le duo offensif Khalid Boutaib-Baptiste Guillaume (qui renouait avec la compétition) a fait un gros travail de pressing et a énormément bataillé dans les airs, pour étouffer l'arrière garde auvergnate et permettre à tout le bloc strasbourgeois de jouer haut. Le travail a payé, les milieux ont été à la retombée de nombreux ballons et les latéraux ont constamment amené le surnombre offensivement. Les Strasbourgeois ont d'ailleurs fait tremblé les filets à deux reprises en première période. Baptiste Guillaume a bien cru avoir ouvert son compteur buts sous le maillot du Racing mais Khalid Boutaib avait été signalé hors-jeu (très litigieux), avant son offrande à son compère de l'attaqueLe second est en revanche incontestable. Kader Mangane était bien en position illicite au moment de placer son coup de tête au fond des filets clermontois, après un coup franc excentré bien frappé.

En seconde période, les visiteurs reprennent avec la même envie et dès les premières minutes, Anthony Gonçalvès adresse un centre parfait à destination de Vincent Gragnic, qui trouve la transversale. La suite ? Un match à l'anglaise avec d'énormes espaces au milieu et des contres dans tous les sens. La dernière demi-heure aurait pu basculer dans les deux sens mais là encore, ce sont les Strasbourgeois qui se sont créés la plus belle situation. Baptiste Guillaume a eu l'occasion de donner un mal de crâne aux locaux sur une nouvelle merveille de passe d'Anthony Gonçalvès. Après un contrôle parfait, il a malheureusement buté sur le portier clermontois, bien sorti face à lui. Les Bleus ramènent donc un point d'Auvergne. Un bon point quand on connaît la qualité de l'adversaire. Un point logique aussi, lorsqu'on regarde les statistiques du match : 50 % de possession, 11 tirs de chaque côté. Mais on ne peut pas fermer les yeux sur les soucis de finition de l'équipe. Comme la saison passée, l'équipe est solide défensivement (deuxième défense après neuf matchs) mais pêche offensivement. L'euphorie du retour en Ligue 2 semble passée. Chaque point est crucial et les victoires sont de plus en plus difficiles à aller chercher (une seule sur les six derniers matchs de Ligue 2). Pour atteindre les objectifs fixés, il faut retrouver le chemin des filets rapidement. En espérant que les Strasbourgeois en seront capables dès samedi prochain contre Valenciennes... 

Top 3 :

  • EtoileEtoileEtoile : Anthony Gonçalvès : Il a encore offert une belle prestation à ses supporters. A l'origine des deux plus grosses occasions, il a amené sa qualité dans les gros coups offensifs strasbourgeois. Pour le reste, irréprochable dans son travail au milieu de terrain comme d'habitude.
  • EtoileEtoile : Abdallah Ndour : Le jeune latéral a montré qu'il n'était pas facile de passer du National à la Ligue 2 après son baptême de feu à Bourg Péronnas. Hier soir, il a offert une très belle prestation, à la hauteur de ses performances de la saison dernière. Les Clermontois ont peiné à attaquer de son côté, et Abdallah leur a fait beaucoup de mal par ses nombreuses montées sur son côté gauche.
  • Etoile : Eric Marester : Souvent critiqué (injustement parfois) depuis son arrivée, le latéral droit a fini sur les rotules hier soir. Auteur d'un match très solide défensivement, il a apporté (plus souvent qu'à l'habitude) le surnombre aux côtés d'Anthony Gonçalvès à droite. Un match sans erreurs de sa part et une belle réponse à tous ses détracteurs.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris