Le kopAprès la victoire en Coupe de France mais surtout le nul poussif à Pacy, les bleus se devaient de montrer autre chose à leurs supporters face à un des derniers du championnat.

Première période difficile

La rencontre de ce soir a ressemblé à beaucoup d'autres pendant près de 45 minutes avec un Racing incapable de rentrer dans une rencontre où il se devait de bien faire. Du coup, Alfortville ne se laissait pas prier pour attaquer de front la défense des bleus. Dès la 4ème minute, Gurtner devait s'employer pour détourner un coup franc direct fuyant plein cadre. A la 11ème minute, Julien Outrebon n'était pas loin de tromper son propre gardien sur une déviation chanceuse du talon à coté du poteau. Le début du match était clairement à mettre au bénéfice des visiteurs du jour telle l'entame des strasbourgeois était poussive.

Gurtner en rempart infranchissable

Même si l'arbitre central aurait pu sortir autre chose qu'un simple carton jaune sur une double faute par derrière sur Ledy et Damour, c'est encore Alfortville qui dominait les débats avec une superbe reprise de volée sous la transversale que Gurtner claquait en corner. Gurtner, encore lui, venait sauver son équipe sur sa ligne suite à un corner venu de la gauche. Et puis, c'est après toutes ces occasions que le Racing ouvrait le score contre le cours du jeu sur un travail coté gauche de Mathlouthi dont le contre était dévié en extension par Ledy pour le 1-0. Le réalisme strasbourgeois ne faisait que commencer …

Fournier avait demandé du réalisme à ses hommes

Au retour des vestiaires, Ahoueya prenait la place de Mathlouthi blessé à la cuisse dans un 4-5-1 avec Ledy en pointe. Alfortville repartait de l'avant et c'est encore Régis Gurtner qui sortait une nouvelle fois une frappe de sa lucarne gauche. Les visiteurs avaient laissé passer leur chance car à partir de la 72ème minute de jeu il n'y avait plus que le Racing sur la pelouse de Meinau. Marcio, qui remplaçait Alexi Peuget suspendu, mettait les bleus sur le bon rail avec une passe plein axe millimétrée pour Ahoueya qui marquait son premier but d'un plat du pied bien placé, 2-0. Trois minutes plus tard, un coup franc joué court par Marcio, via Tchato, trouvait Ketkeo qui laissait son défenseur sur place pour déposer un centre parfait sur le pied d'Hadji qui marquait son deuxième but de la semaine après celui contre Olhungen, 3-0.

Football champagne

C'est un Racing libéré que l'on retrouvait sur la fin de rencontre avec un Samir Hadji en confiance qui enchainait grand pont et frappe croisée qui venait hélas filer le long du poteau droit de Scribe, le portier d'Alfortville. Hadji, encore lui, voyait sa bonne entrée en jeu récompensée avec un centre parfait et une nouvelle passe décisive pour David Ledy, qui inscrivait par la même occasion un doublé, 4-0. C'était football champagne au Racing pendant dix minutes que Ketkeo aurait même encore pu fructifier sur un contre plein axe, mais Scribe, bien sorti, contrait le ballon hors du cadre.

Contrat rempli

Le Racing s'imposait pour la première fois de la saison sur un large score, non sans avoir souffert. Les entrées d'Hadji et Ahoueya donnèrent une nouvelle tournure à la rencontre. Même si Laurent Fournier ne pu oublier la première mi-temps difficile lors de l'après match, ses hommes ont fait preuve d'un incroyable réalisme avec une défense solide (trois matchs sans prendre de but) devant un Gurtner impeccable. Place à nouveau à la Coupe de France avec le cours déplacement à Reipertswiller samedi.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris