Crédit photo : France 3 Alsace

Après trois rencontres compliquées pour les Strasbourgeois, la réception du leader brestois s'annonçait difficile et cruciale pour éviter de laisser les concurrents au podium s'échapper au classement.

Plus de 17 000 spectateurs sont venus remplir les gradins de la Meinau ce samedi. Et après une désillusion à domicile face à Clermont, une sortie par la petite porte à Avranches en Coupe de France et une défaite en fin de match à Valenciennes ce lundi, une réaction était forcément attendue par tout un peuple. Le début de rencontre ne se passe pas comme prévu. Les Bleus courent beaucoup après le ballon et la défense ne semble pas toujours sereine, comme c'est le cas depuis quelques matchs. Mais Brest peine à atteindre les trente derniers mètres alsaciens. La première occasion sérieuse est même strasbourgeoise sur un corner, mais la tête de Khalid Boutaib au premier poteau passe à côté. On jouait alors le cinquième minute de la rencontre. On n'assiste pas au match de l'année à la Meinau. Les joueurs du Racing balancent beaucoup sans trop de réussite, tandis que les Brestois manquent de justesse dans leur transmission à l'approche du but de Landry Bonnefoi. Et puis, la rencontre va se décanter... A la 30ème minute, un long ballon est envoyé dans la surface à destination de Jérémy Blayac, qui remise parfaitement pour Baptiste Guillaume. Il devance la sortie de Joan Hartock et les Bleus ouvrent le score contre le cours du jeu. Ce but réveille et surtout donne de la confiance aux alsaciens, qui continuent à mettre la pression sans trouver la faille jusqu'à la pause. Dimitri Lienard avait pourtant allumé le portier brestois de loin, mais le gardien breton s'est bien envolé pour éviter le break. Ca fait donc 1-0 après 45 minutes.

La seconde période redémarre fort. A peine deux minutes après le retour des vestiaires, Jérémy Blayac adresse un excellent centre que Baptiste Guillaume ne parvient à reprendre pour doubler la mise. Les Bleus ont la maîtrise du match mais se font contrer avant l'heure de jeu. Valentin Lavigne relance complètement la rencontre en égalisant. Et si beaucoup craignent de voir le Racing douter à nouveau avec ce but encaissé, le public se met à pousser encore plus fort pour éviter tout relâchement qui serait fatal. Et à peine cinq minutes plus tard, Dimitri Lienard place un merveilleux coup franc dans la lucarne d'un Joan Hartock qui ne peut que constater les dégâts... Les Bleus poursuivent sur leur lancée mais restent sous la menace des attaques adverses. Baptiste Guillaume est chaud et fait briller Joan Hartock d'une frappe surpuissante, avant de signer son doublé à dix minutes de la fin du match en coupant un corner de Dimitri Lienard au premier poteau. Les Brestois sont touchés, et vont prendre le bouillon à la 89ème minute lorsque Stéphane Bahoken déborde à droite et adresse un centre que Baptiste Guillaume ne peut reprendre et que Khalid Boutaib pousse dans le but vide. La rencontre se conclut donc sur un surprenant mais agréable 4-1.

Les Strasbourgeois recollent au podium grâce à ce succès en attendant le match entre Lens et Sochaux lundi soir. Surtout, Brest est à nouveau dans le viseur de tous les prétendants à la montée. Il reste un match à jouer du côté d'Auxerre pour le Racing avant la trêve internationale qui fera le plus grand bien et permettra de recharger les batteries avant de lancer le sprint final de ce championnat.

Top 3 :

  • EtoileEtoileEtoile : Baptiste Guillaume : Premier doublé pour lui sous le maillot bleu, concerné sur le quatrième but également et très présent dans le jeu offensif des Bleus. S'il semblait en retrait des autres attaquants pendant une grande partie de la phase aller, c'est un autre Baptiste Guillaume sur le terrain désormais. Et c'est le Baptiste Guillaume actuel que l'on préfère largement.
  • EtoileEtoile : Jean-Eudes Aholou : Pointé du doigt depuis son arrivée, il a certainement réalisé son match référence aujourd'hui en l'absence de Jérémy Grimm. Au four et au moulin, il a récupéré un nombre incalculable de ballons pour les distribuer très proprement vers ses coéquipiers de l'attaque. C'est clairement le joueur de l'ombre dans ce joli succès des Bleus.
  • Etoile : Dimitri Lienard : Un but, une passe décisive et toujours une très grande envie de faire du bon travail. Beaucoup de monde pourrait se situer à cette place pour le dernier critère mais les statistiques parlent pour lui. Il a fait basculer la rencontre en seconde période.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris