Entré quelques minutes auparavant, Kévin Zohi a offert le point du match nul au Racing en déplacement à Guingamp (1-1). Ce n'est pas la première fois de la saison que les choix de Thierry Laurey en cours de match influencent les fins de partie.

On joue la 74e minute de ce Guingamp / Racing. Thierry Laurey choisit de faire entrer Kévin Zohi pour apporter un peu vitesse et de folie dans une rencontre fermée où le RCS est mené (1-0). Moins d'un quart d'heure plus tard, le centre de Martin arrive sur Lala, Johnsson détourne le cuir du cadre mais Zohi est à l’affût pour conclure l'occasion dans un trou de souris. Le Racing revient ainsi de Bretagne avec le point du nul (1-1). Si de nombreux clubs ont dans leur effectif un « Super Sub » (article à lire sur l'Equipe), le Racing, lui, peut compter sur un large panel de joueurs qui ont apporté leur pierre à l'édifice en entrant en cours de partie.

Ce constat débute dès la première journée à Bordeaux. Entré à la place d'Ajorque à la demi-heure de jeu, Nuno Da Costa marquera la balle du break à la 78e minute (0-2). Lors de la cinquième journée à Montpellier, le Racing est mené (1-0). Lebo Mothiba entre en jeu et égalisera dans les dernières secondes de jeu (1-1). La journée suivante, Benjamin Corgnet entre en jeu à la pause. Il obtient le coup-franc transformé par Lala puis marque la balle du 2-1. Le Racing s'imposera au final (3-1). A Marseille, entré en jeu à la 71e minute, Nuno Da Costa égalisera pour les Bleus à la 89e minute. Malheureusement Valère Germain offrira la victoire aux olympiens dans les ultimes instants (3-2). Le match suivant face à Dijon, Mothiba marquera le but du 2-0 avant que Corgnet, également entrant, n'offre la passe décisive à Martin (3-0). Il ne faudra ensuite que trois minutes à Mothiba pour doubler le score face à Monaco avant que le Racing ne s'impose (2-1). Enfin, ce week-end à Guingamp, Kévin Zohi offrira le point du nul (1-1).

Au bilan, les remplaçants ont permis au Racing de gagner :

  • à Bordeaux : 0 point (le Racing menait déjà 0-1, le remplaçant a contribué au break)
  • à Montpellier : 1 point
  • contre Amiens : 3 points
  • à Marseille : 0 point
  • contre Dijon : 0 point (le Racing menait déjà 1-0, le remplaçant a contribué au break)
  • contre Monaco : 0 point (le Racing menait déjà, le remplaçant a contribué au break)
  • à Guingamp : 1 point

Dans le sens inverse, l'entrant Maktar Gueye a offert le point du match nul aux Verts lors de leur venue à la Meinau (1-1). Au final, en onze journées, les remplaçants du Racing ont offert 5 points sur les 16 au classement général de Ligue 1. On espère que Thierry Laurey continuera encore longtemps à être inspiré dans ses choix et que ses entrants poursuivront sur cette lancée.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris