(Crédit photo : Anthony Dibon - Getty Images)

Cette fois, cela sent vraiment l'Europe et la très chaude ambiance d'un jeudi soir d'Europa League ou de Coupe de l'UEFA pour les plus nostalgiques. Francfort s'avancera ce jeudi soir en Alsace, accompagnée par sa horde de bruyants supporters pour ce qui constitue la dernière marche avant la phase de poules, qui réunira des prestigieux clubs habitués à l'Europe.

On aurait presque envie de dire que les choses sérieuses débutent véritablement maintenant dans cette saison 2019/2020 mais ce serait manquer de respect au Maccabi Haifa, au Lokomotif Plovdiv, ainsi qu'au FC Metz et au Stade de Reims, récents adversaires du Racing en championnat. Néanmoins, le match qui attend les joueurs de Thierry Laurey est une sacrée affiche, une double confrontation qui tracera l'avenir des deux clubs au cours des prochains mois. Une victoire dans ce duel et ce sont six matchs de plus à disputer au minimum dans cette compétition dans un calendrier bien chargé jusqu'à la trêve hivernale en décembre, et avec la possibilité de voir encore plus loin en 2020 en cas de qualification. Une défaite et là, il s'agirait de se contenter "du quotidien" avec le championnat et la (les) coupe(s) nationale(s). Forcément, cela change la donne au niveau du calendrier et explique certainement le calme strasbourgeois sur le marché des transferts depuis plus d'un mois. Problème, c'est que l'on connaîtra le qualifié le soir du 29 août alors que le mercato se terminera le 2 septembre. En cas de qualification, il faudra sûrement pouvoir compter sur une plus large rotation de l'effectif et il faudra faire vite pour enrichir son effectif.

Avant de penser à tout cela, il y a un match à disputer. Alors oui, certains ont été déçus au tirage de voir un adversaire de ce standing qui rend la tâche plus compliquée que prévu pour atteindre le tableau principal de la deuxième compétition continentale. En même temps, atteindre la phase de poules ne rendrait le parcours que plus beau, et si ce n'est pas le cas tant pis, il y aura eu une grande affiche européenne à la Meinau cette saison. L'Eintracht Francfort, demi-finaliste de la compétition l'an dernier, a dû franchir les mêmes obstacles que les Strasbourgeois pour se retrouver ici. Les Allemands ont sorti les Estoniens de Flora d'abord (deux victoires 2-1), avant de battre le club de Vaduz (Liechtenstein), 5-0 à l'aller, puis 1-0 à domicile au retour. Pour eux aussi donc, Strasbourg s'apparente au premier vrai test dans cette compétition avec l'avantage de recevoir au match retour (jeudi prochain). S'ils ne pourront être que 1 200 dans le stade (norme européenne), nul doute que les Allemands seront plus nombreux dans les rues de Strasbourg pour pousser leur équipe à faire la différence dès le match aller. Du côté du Racing, il faudra nettement monter le curseur pour pouvoir espérer poursuivre la compétition. Incapables de faire le break dans la double confrontation contre les Bulgares de Plovdiv, les Bleus auraient pu se mettre en danger si l'adversaire avait été un peu plus adroit devant le but. Idem face à Metz en ouverture du championnat où les Alsaciens sont restés à la portée des Lorrains à 1-0 avant d'être rejoints. Face à un adversaire de cette qualité malgré les pertes des attaquants Jovic et Haller, il faudra être opportuniste pour ne pas avoir de regrets la semaine prochaine au bout de 180 minutes (ou plus en cas de prolongations). Les coéquipiers du capitaine Mitrovic compteront bien évidemment aussi sur leurs supporters, leur Meinau pour faire basculer le premier round en leur faveur avant d'aborder le match retour dans une Commerbank-Arena (50 000 places) acquise aux hommes d'Adi Hütter.

Bien entendu, les Bleus ne partent pas favoris et la pression sera plutôt sur les Allemands. Mais après avoir goûté à ces premiers tours européens, il ne fait aucun doute que toute l'Alsace, ainsi que les joueurs en veulent encore plus. Si le Racing a connu une renaissance en 2011, l'Europe et Strasbourg ont déjà vécu de belles choses dans un passé plus lointain. Et la possibilité de revivre cela n'est plus très loin, le douzième homme sera encore au rendez-vous ce jeudi soir pour pousser les siens. Les plus anciens s'en souviennent, les plus jeunes espèrent découvrir ces grands soirs d'Europe. Jeudi en sera déjà un. ALLEZ RACING !

 

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris