C’est avec un goût amer que la réserve du Racing Club de Strasbourg a conclu de la plus belle des manières sa saison en championnat de CFA 2.

Coup de froid sur le stadium

Sous un beau soleil et devant un public nombreux, la réserve du RCS a livré sa dernière partie de la saison. « A domicile » au stadium de Molsheim, le club local ne s’est pas fait prier pour mettre comme musique d’accueil des joueurs le célèbre « We are the Champions » de Queen. Une belle manière pour récompenser François Keller et son jeune groupe de leur première place au championnat de CFA 2. Dans le climat compliqué que l’on connaît et compte-tenu de la jeunesse de l’effectif, c’est avec fierté que ce groupe prometteur a su déjouer la sphère amateur de la CFA 2.

Pour certains, c’était la dernière

Si sur le terrain les Bleus mettaient plus d’une heure à faire la différence après avoir été cueilli d’entrée sur un corner à peine déviée qui terminait dans les filets, 0/1, une nouvelle les protégés de François Keller auront démontré qu’ils avaient les ressources mentales et physiques pour mettre à mal une équipe de Selongey venue sauver sa peau.C’est tout d’abord un centre de Faug-Porret coté gauche, suite à un caviar de passe en profondeur de Marco Rosenfelder, qui voyait le défenseur adverse envoyer le ballon dans ses propres filets, 1/1. C’est ensuite le prolifique attaquant des Bleus Yann Bedenick qui fructifiait le travail de Viana pour le 2/1. Si les adversaires du jour parvenaient à égaliser sur corner dans le temps additionnel, 2/2, c’est sur une ultime montée rageuse que Waechter, tel Habib Bellaid il y a quelques années à Rome, fixait le portier de Selongey pour marquer dans le but vide et ainsi offrir à ses coéquipiers la victoire, 3/2.

Un goût d’inachevé

La joie affichée à la fin de la rencontre ne laissait guère de doute sur l’ état d’esprit qui anima ce groupe pendant toute la saison. Emmenés par leur capitaine Jérémy Faug-Porret, ces jeunes Bleus ont parfaitement démontré tout le bien que l’on pense d’eux. Hélas, la situation extra-sportive du club ne laisse que peu d’espoir de les revoir la saison prochaine. Déjà privée de la montée en CFA compte-tenu du maintien en National de l’équipe première (il doit y avoir deux divisions d’écart entre l’équipe une et sa réserve), la réserve du RCS sait que ses chemins vont aujourd’hui se séparer. Certains sont déjà partis à l’essai ailleurs (Laprevotte, Do, …), d’autres sont en fin de contrat (Rosenfelder qui a visité les installations ru RC Lens, …). Malgré la satisfaction d’une saison riche en émotions, François Keller ne pouvait avoir qu’un goût amer à la fin de la rencontre : « Certains joueurs ont commencé à nous dire au revoir, tout en assurant que nous nous appellerons dès que l’on aura des nouvelles sur l’avenir du club. Reste qu’aujourd’hui j’ai l’impression de donner « mes enfants au nouveau mari de mon ex-femme », c’est vraiment difficile à vivre ». Si la pilule est compliquée à faire passer pour les éducateurs après des années de travail au service de la formation de ces jeunes, il reste aujourd’hui, à 19h00, une demi-finale de Coupe d’Alsace à jouer du coté d’Oberlauterbach en essayant d’oublier que ce match sera peut être le dernier, tout simplement.

Bravo les Bleus !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris