DR

Tombé dans la « marmite du Racing » à l'âge de 6 ans, Grégory Walter a grandi avec le RCS. Il y a quinze ans, un premier déplacement l'a emmené jusqu'en Normandie pour suivre les Bleus. Et puis, il y a eu un deuxième, un troisième, ... jusqu'à cumuler aujourd'hui neuf fois le tour de la terre en kilomètres ! Ça tombe bien, c'est le titre du livre qui sortira dans quelques semaines et qui retrace toutes ses aventures à travers l'Europe (ici à Martigues en 2002) pour suivre le Racing.

Greg, les supporters, notamment le kop et la FSRCS, te connaissent pour ta fidélité au Racing, en particulier lors des déplacements. Revenons quelques années en arrière, comment t'es venu cette passion du Racing ?

J’ai assisté à mon premier match à 6 ans avec mon club de foot, c’était un derby contre Mulhouse. Je supporte vraiment le club depuis la saison 91/92 et je pense que les barrages contre Rennes ont été un tournant dans ma vie. Je vibre encore en y repensant 25 ans plus tard.

Et puis un jour il y a un déplacement, comment et où cette histoire a-t-elle commencé ?

La Meinau était suspendue suite au derby du pétard contre Metz, le club a offert le déplacement aux abonnés et j’en ai profité. C’était à Caen le 28 avril 2001 contre Auxerre et j’avais ressenti une grande fierté que nous soyons 150 ce jour-là alors que le club avait été relégué quinze jours auparavant. Après, ils se sont enchaînés et c’est devenu un véritable mode de vie.

Et un déplacement, puis deux puis trois ... qu'est ce t'a attiré dans ces longs voyages ?

En une phrase, le fait de vivre des aventures différentes du quotidien. Pour les détails, il faudra lire mon livre !

Est ce qu'à un moment tu t'es dit, je vais faire toute une saison, me lancer dans un record ?

Oui, très vite l’idée d’assister à tous les matchs d’une saison est devenu un objectif. Mais au début des années 2000, c’était l’objectif de beaucoup d’UB90 et il y avait une vraie émulation collective. On a été jusqu’à sept à réussir cette performance sur une saison, et c’était en plus en 2005/06 avec la Coupe d’Europe, 26 déplacements sur la saison et une relégation en championnat.

Quel est ton plus beau souvenir ?

L’épopée en Coupe d’Europe en 2005/06, et plus particulièrement le match à Lovech en Bulgarie. Dépaysement garanti !

Et ton pire ?

L’annulation du match à Bayonne juste avant Noël en 2010, alors que j’étais en transit à l’aéroport à Paris avec ma femme pour m’y rendre. Je m’étais foutu dans une sacrée galère pour y aller et j’étais vraiment au fond du trou ce jour-là. J’y reviens longuement dans le livre.

Si tu devais donner un trophée au meilleur accueil, ça serait où ?

Contre toute attente, le Gazélec, deux visites là-bas et deux fois au top.

Et le pire ?

Metz, Metz et Metz. On se fait traiter comme des chiens là-bas, pas étonnant qu’il y ait des incidents presqu’à chaque fois. Faire passer 500 personnes en 30 minutes par une largeur de porte, ça ne fonctionne pas. J’espère qu’ils l’auront compris la prochaine fois qu’on s’y rendra. Ou plutôt qu’ils arrêteront de le faire exprès.

Y a-t-il un stade que tu conseilles à tous les supporters ?

Plus qu’un stade, une destination. Allez une fois passer un weekend en Corse pour voir un match du Racing, vous ne regretterez pas le déplacement !

Au final, tu n'as raté aucun match depuis combien d'années ?

J’ai raté mon dernier match le 5 février 2003, un mercredi soir à Montpellier, cela fait donc un peu plus de treize ans.

Ton actualité, c'est la sortie prochaine d'un livre intitulé « Neuf fois le tour de la Terre pour mon club ». D'où t'es venu l'idée ?

C’est une combinaison de plusieurs paramètres. A titre perso, je me suis toujours demandé si j’étais capable d’écrire un livre. A force de radoter mes anecdotes, on m’a également souvent dit que je devrais en faire un livre. En novembre dernier, sur un coup de tête ou presque, je me suis lancé.

Sans en dévoiler le contenu, que pourra-t-on y retrouver ?

Le livre parle exclusivement de mes souvenirs lors des matchs à l’extérieur. J’ai fait le choix de faire un livre grand public, pour faire découvrir mon mode de vie au plus grand nombre. Ce n’est pas un livre réservé aux Ultras, même si bien sûr c’est eux qui s’y reconnaîtront le plus. J’essaye à travers ce livre de mettre en valeur ma passion pour le club et les moteurs qui sont les miens pour parcourir tous ces kilomètres : amitiés, aventure et émotions. Je profite également du livre pour délivrer ma vision d’un football populaire, où les gens en général et les supporters en particulier sont au centre du jeu, pas l’argent. Je vous invite à suivre la page Facebook que j’anime depuis fin juin en attendant la sortie du livre courant septembre. J’y délivre des informations sur le livre et y partage des photos.

Tu es reparti pour un dixième ? en famille en plus non ?

Oui, la série court toujours, le dixième tour du monde est déjà commencé. C’est effectivement une aventure familiale, ma femme n’avait pas raté de match depuis douze ans quand Robin est arrivé. Elle a dû faire quelques compromis suite à son arrivée, mais n’a tout de même raté que neuf matchs en deux saisons. On se déplace la plus plupart du temps à trois, le petit compte déjà 24 déplacements. Nouveau défi cette saison, puisque la famille va encore s’agrandir avant la fin de l’année.

Un dernier mot pour les supporters pour leur donner envie de se déplacer pour le Racing ?

Les déplacements, c’est une autre façon d’assouvir sa passion pour le Racing. On y vit des aventures et on y nous des amitiés qui durent pour la vie. Les galères deviennent les meilleurs souvenirs et c’est à chaque fois une parenthèse dans le quotidien. Le mieux pour savoir, c’est d’essayer !

PS : un concours va être lancé sur la page à 500 likes pour faire gagner un livre, n'hésitez pas à la rejoindre !

Merci à Grégory pour l'interview, et que dire hormis BONNE ROUTE pour les prochaines années !

Liens utiles

Devenez notre partenaire

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris