Crédit photo : Denis Beylet

Six ans après son dernier match en Ligue 2, la Meinau retrouve la seconde division avec la réception d'Amiens. L'équipe picarde, promue du National en même temps que le Racing, revient en terre connue. Là même où les coéquipiers de Régis Gurtner avait pétrifié 26000 spectateurs dans les arrêts de jeu en mai dernier ...

Vendredi 13 mai 2016, la Meinau s'est tue. Les supporters étaient venus en nombre pour fêter une montée en Ligue 2 du Racing attendue depuis la liquidation du club en 2011. Tout se déroulait comme prévu, malgré un carton rouge en 2e mi-temps pour Felipe Saad sur une faute difficilement contestable, jusqu’à cette fameuse 93e minute, où un ballon anodin touché par Kamara filait lentement vers les buts strasbourgeois devant les yeux des 26000 spectateurs alsaciens, impuissants. La montée du Racing n’était pas pour ce soir.

Nos bleus et blancs retrouvent cette équipe amiénoise quelque peu renforcée pour le compte de la 2e journée de Domino’s Ligue 2. Pour le 500e match de deuxième division pour le Racing, les supporters sont à nouveaux attendus en masse – à l’heure de la rédaction de l’article, la tribune Ouest dédiée au Kop était déjà pleine, plus de 6000 abonnements ont déjà trouvé preneur et plus de 20.000 places ont été vendues. Autant dire que les rencontres à la Meinau risquent de faire beaucoup de bruit cette année ! Après une première journée de championnat avec seulement 9 buts sur les 10 matchs, les deux équipes auront à cœur de débloquer leur compteur but – le but pour Amiens contre Reims est l’œuvre d’un CSC de la part d’Anthony Weber, ancien de la maison bleue.

Du côté Strasbourgeois, on attend bien sûr une étincelle de Baptiste Guillaume ou Khaled Boutaïb, très en vue lors du match contre Bourg-Péronnas, avec notamment une barre transversale touchée à la 10e minute. Les Picards espèrent eux compter sur Jonathan Tinhan et Charly Charrier, néo amiénois fraîchement transféré de Luçon, ancien adversaire du Racing en National. Avec une préparation estivale équivalente à celle du Racing en terme de temps, Amiens a réalisé un sans faute en ne perdant aucun match de pré-saison. Contrairement aux bleus et blancs, les Picards n’ont joué aucune équipe de division supérieure, certainement pour emmagasiner de la confiance face à des équipes de plus faible réputation pour la plupart. Le club du Nord retrouve le monde professionnel quatre ans après l’avoir quitté, mais avec la ferme intention d’y rester. Avec 8M€ de budget, et un stade digne d’un club professionnel, les Amiénois mettront tout à pied d’œuvre pour parvenir à leurs fins. Leur statut de petit promu, comparé au Racing Club de Strasbourg, leur donne peut être un avantage dans le sens où ils seront accueillis par les autres équipes comme étant les petits poucets, et les joueurs en profiteront surement.

  • Présentation de l’adversaire du jour : Sporting Club Amiens
  • Entraîneur : Christophe Pélissier
  • Derniers résultats :
    • 1er juillet : Amiens SC 1-1 Stade de Reims (Rabei)
    • 8 juillet : Amiens SC 2-1 Chambly (doublé de Tinhan)
    • 15 juillet : Amiens SC 0-0 Boulogne
    • 19 juillet : Amiens SC 3-0 Amiens AC (Kamara, Mamilonne, CSC)
    • 22 Juillet : Amiens SC 1-0 Valenciennes (Kamara, sp)
    • 1er Aout : Amiens SC 1-1 Stade de Reims (CSC)

Tinhan, le joueur à suivre

Il n’y a pas réellement de joueur qui sort du lot dans cette équipe amiénoise très solidaire. Avec un collectif bien rodé et un état d’esprit irréprochable, nous pourrions tout de même désigner Jonathan Tinhan comme étant le joueur à suivre. Arrivé au club l’année passée en provenance du Red Star, le joueur a un léger passif en Ligue 1 et en Ligue 2, mais avec seulement 3 buts marqués en 34 rencontres de 2e division. Le joueur a vraiment montré l’étendu de son talent en marquant 12 buts en National la saison dernière en 33 matchs. L’attaquant de 27 ans essaiera d’assurer le maintien à son équipe en marquant le maximum de buts cette saison. Bien que son compteur ne soit pas encore débloqué, cela pourrait fortement arriver samedi si le joueur repart sur les mêmes bases que l’année dernière (un peu plus d’un but tous les 3 matchs). Les joueurs du Racing n’ont qu’une seule chose en tête, marquer des buts et signer leur première victoire en ligue 2 depuis 2011, une victoire pour la 500e du club en seconde division.

UN SEUL AMOUR, ET POUR TOUJOURS !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris