Après la lourde à défaite à Lyon (0-4), le Racing retrouvait la Meinau 3375 jours après le dernier match en Ligue 1. Dans un match complètement fou, les Bleus ont battu Lille (3-0).

Le 10 mai 2008, la Meinau quittait la Ligue 1 sur une lourde défaite face à Caen (1-4, but de Gameiro). 9 ans, 3 mois et 3 jours plus tard, l'enceinte strasbourgeoise retrouvait l'élite du foot français. Depuis quelques jours, on savait que l'antre des Bleus ferait le plein pour la réception de Lille et son entraîneur charismatique Marcelo « El Loco » Bielsa. Plusieurs minutes avant le début de la rencontre, le parvis devant la Meinau était déjà noir de monde. Au total, 25591 spectateurs prendront place dans le stade, dont plusieurs centaines de lillois.

Première mi-temps

Pour affronter les lillois, Thierry Laurey avait choisi d'effectuer un seul changement dans le onze de départ perdant à Lyon : Sacko prenait la place de Lienard. Dès le début du match, les Bleus avaient la volonté de presser haut et de ne surtout pas laisser le ballon aux adversaires, net vainqueurs de Nantes la semaine passée. Et c'est logiquement que le Racing avait les premières occasions. Mais c'est en face que le scénario de la rencontre allait commencer à s'écrire. Dès la 12e, Thiago Mendes est forcé sur blessure de laisser sa place à Bissouma. Six minutes plus tard, c'est Malcuit qui sort également sur blessure. Le Racing profite de ces remplaçements pour mettre la pression sur le LOSC mais les tentatives de Saadi ou Aholou sont vaines, tout comme le pénalty non sifflé sur Da Costa. En difficulté face à l'ancien attaquant de Valenciennes, Ballo-Touré est sorti par Marcelo Bielsa à la 38e de jeu alors que De Préville venait de rater le cuir seul aux six mètres. Avec ce trois changements, le coach argentin grillait sa dernière cartouche qui aura de grandes conséquences ensuite ... Le match est plaisant et les deux équipes rentrent aux vestiaires sur ce score nul et vierge (0-0).

Seconde mi-temps

Comme en début de partie, le Racing débute pied au plancher mais ni Martin ne trompe Maignan, ni Saadi et Da Costa ne profitent d'une offrande XXL de Sacko. Et puis on joue la 63e minute de jeu. Corgnet et Maignan, le portier lillois, se chamaillent le ballon sorti en six mètres. Le gardien formé au PSG lance le ballon dans la tête du meneur de jeu du Racing. L'arbitre sort le rouge. Ayant effectué ses trois remplacements, Marcelo Bielsa est donc obligé de mettre ... Nicolas De Préville dans les cages. Dix minutes plus tard, l'attaquant lillois réussit en premier exploitant en gagner son face-à-face contre Saadi. Il ne pourra rien faire quelques secondes plus tard sur un corner tiré par Lienard, qui venait de rentrer, dévié au premier par Jonas Martin (1-0). Après l'ouverture du score, nouveau changement dans les buts lillois puisque De Préville laisse les gants à Amadou. Après un premier arrêt réflexe sur une frappe de Lala à la 80e, le nouveau portier ne peut rien sur le pénalty accordé et transformé par Dimitri Lienard (2-0). Le spectacle n'est pas terminé puisque trois minutes après son entrée en jeu, Jérémy Grimm venait expédier le cuir dans la lucarne d'Amadou (3-0). Si la défense a été mise à mal mais a tenu le coup face aux assauts lillois, l'état d'esprit affiché, bien poussé par le public, est un élément positif ce soir. Il faudra améliorer la finition pour ne pas revivre des matchs aussi stressants à la vue des efforts consentis. Mais la Meinau peut maintenant fêter cette première victoire de ses Bleus en Ligue 1 presque dix ans après la dernière ...

Résumé

Soir de première

Quelques stats en passant ...

  • premier but pour Jonas Martin au Racing
  • une passe et un but pour Dimitri Lienard en Ligue 1
  • premières minutes et premier but pour Jérémy Grimm en Ligue 1
  • trois gardiens auront gardé la cagé lilloise aujourd'hui

Top 3

  •  : Kenny Lala : offensivement et défensivement le nouveau latéral droit du Racing a répondu présent. Solide face
  •  : Nuno Da Costa : explosif en première période, présent dans le jeu aérien, il a réussi à une bonne première à la Meinau gâché simplement par l'action où il subtilise le ballon à Saadi alors que le but était grand ouvert.
  •  : Dimitri Liénard : entré au poste ... d'arrière gauche, le milieu a offert la balle de but à Martin avant d'ouvrir son compteur en Ligue 1 sur pénalty

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris