On en viendrait presque à s'excuser car on en est si fier. Depuis cette ultime 99e minute de ce Racing / Paris Saint-Germain, nous sommes sur une autre planète, celle du Petit Prince peut être, celle sur laquelle il nous faudra plusieurs jours pour redescendre sur terre. Réalise-t-on vraiment ce qui vient de se passer en ce froid samedi ? Que notre Racing vient de faire chuter le Paris Saint-Germain ... le Pa-ris-Saint-Ger-main ?! Oui Monsieur, le PSG de Neymar, l'homme qui vaut plus de 200M d'€ et qui en une année gagne plus en salaire que le budget total du RCS ... Et alors ?

Ce samedi 2 décembre, il a régné sur la Meinau cette atmosphère si particulière qui te fait dire que ce match ne sera pas comme les autres, qu'il se passera quelque chose de surréaliste (on ne parle pas du but de Dimitri Liénard parti tout seul sur un coup franc mal géré par les Parisiens et stoppé par l'arbitre !) et que dans vingt ans on en reparlera encore comme un match qui a marqué l'histoire, à l'image du RCS / Nantes de 1995, seule défaite des Canaris futurs champions de France.

Et pourtant on vous avait prévenu comment le Racing allait battre le PSG. On s'attendait à prendre une valise, on a compté chaque minute qui passait comme un exploit d'avoir tenu face à équipe là et du coup la jouissance de la victoire est encore plus grande car intérieurement on savait que notre Racing allait réaliser quelque chose que nul autre équipe, européenne comprise, n'avait réussi depuis des mois contre le probable futur champion de France (à moins que ce soit plus d'un accident de travail comme dirait Dani Alvès).

A quoi sait-on que le Racing a réussi le coup de l'année ? A la portée médiatique et à l'onde de choc qu'a provoqué cette première défaite des stars parisiennes. Bild, Kicker, Gazzetta Dello Sport, UEFA, Marca, BBC, ... On a même trouvé des articles aux USA et au Brésil. Toute la planète en aura parlé aujourd'hui et Strasbourg n'est plus uniquement connu pour son marché de Noël. Elle a aussi une équipe de foot qui a un coeur gros comme ça ! Et pourtant nous ne nous enflammons pas plus que ça pour la course au maintien car nous n'oublierons jamais d'où nous revenons. 

Karin Koehl, décédée mardi face à Caen, doit être si fière tout la haut. Son Racing s'est imposé face au PSG et tous les joueurs ont salué sa mémoire lors d'une minute d'applaudissements, stars mondiales comprises. Elle est pour toi et Steven cette victoire, vous devez être si heureux d'avoir vu ça des étoiles. Vous avez probablement contribué à l'alignement des planètes au dessus au stade en ce soir de décembre 2017 ...

Ce samedi, nos Bleus sont rentrés dans l'histoire en étant, à ce jour, la seule équipe a avoir battu les Parisiens qui ont été mené à la Meinau plus longtemps que toutes les minutes cumulées depuis le début de la saison (encore un exploit). Il n'y a pas de superlatif assez fort pour décrire la performance du Racing. Si nous ne sommes pas onze mais des milliers, Strasbourg n'est magique comme le PSG, Strasbourg n'est pas les plus forts comme les Verts, Strasbourg ne va pas droit au but, Strasbourg n'est pas plus qu'un club comme Barcelone ... Strasbourg est simplement unique. Et c'est pour ça qu'on l'aime !

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris