Sortie des supporters bordelais sous les yeux médusés des supporters du Racing (crédit photo : KCB)

Interdit de déplacement à la Meinau, une cinquantaine de supporters de Bordeaux a bravé l'interdit pour assister à la rencontre face au Racing avant d'être évacué dans le calme et placé en garde-à-vue. La sanction risque d'être sévère. L'épilogue d'une semaine sous haute tension en France.

Lorsque l'on connait les antécédents entre les supporters du Racing et ceux des Girondins, on est en droit de se dire que ce qui s'est passé ce samedi soir est tout simplement notable et remarquable. Pendant cinq minutes, de l'entrée des joueurs jusqu'à la 5 min au chronomètre, et ce malgré le but encaissé par les Bleus, le kop de la Meinau s'est tu. Non pas pour protester contre la mauvaise série en cours de ses joueurs, mais pour soutenir les supporters ... bordelais interdits de déplacement suite au début d'incendie d'un bâche il y a quelques semaines. « On mène le même combat » a évoqué Florian Brunet, le leader des Ultramarines 87, dans 20 Minutes ce soir.

Au final, ils seront quant même une cinquantaine à être entré dans l'enceinte de la Meinau avant d'être évacué par les forces de l'ordre puis placée en garde-à-vue d'après les DNA. Le parquet de Strasbourg a décidé de les poursuivre au titre de la violation de l'arrêté préfectoral. Ils encourent un an d'emprisonnement et 3750 euros d'amende. En bravant l'arrêté préfectoral, imposé à la suite d'une sanction disciplinaire prononcée par la Ligue de football (LFP) à la suite d'une banderole brûlée face à Troyes, les ultras bordelais ont expliqué vouloir « prouver par a + b l'absurdité de ces interdictions totalement irresponsables », sur leur compte Twitter.

Suite à cette évacuation, Stéphane Martin, le Président des Girondins de Bordeaux, a réagit dans le journal Sud-Ouest. « J’aimerais qu’on retrouve de la sérénité, dans un dialogue constructif. On doit pouvoir concilier festivités et sécurité. Le but, ce n’est pas d’avoir des matchs sans supporters, ni de voir des tribunes visiteurs vides, ils font partie du spectacle. Le gamin de 6 ans qui vient au stade pour Bordeaux-Marseille, ce qu’il garde comme souvenir, c’est le tifo. Les Ultras font partie du football et de son spectacle. Voir des CRS entrer dans les tribunes, cela donne une image de violence du football français alors qu’il ne l’est pas. La majorité des supporters qui se déplacent le font par passion pour l’équipe, pas pour se battre ».

Cette semaine, l'actualité a été particulièrement mouvementée pour les supporters. Jeudi, sur les coups de 22h30, la LFP décidait d'un huis-clos partiel des tribunes du Vélodrome suite à l'utilisation d'engins pyrotechniques lors de rencontres précédentes de l'Olympique de Marseille (Face à St-Etienne et Troyes). Une décision tombée moins de 24 heures avant la rencontre. De quoi provoquer un ras-le-bol chez les supporters de l'OM. Jeudi également, la presse évoquait la probable interdiction des tifos au Stade du Moustoir à Lorient provoquant l'incompréhension chez les supporters des Merlus. Entre OL et ASSE les tensions sont également vives.

S'en est trop pour Frédéric Hantz, l'entraîneur du FC Metz. « Il y a beaucoup d’interdictions par rapport aux supporters. Trop ? Oui. Quand on interdit, c’est qu’on ne contrôle pas. On interdit les déplacements, maintenant les tifos… On a l’impression que si on pouvait interdire les supporters dans un stade, on le ferait ! Si chacun peut faire son travail, la sécurité dans les stades … La responsabilité de la préfecture en dehors … Il ne devrait pas y avoir de problème. C’est une faiblesse flagrante. Un aveu d’impuissance et d’incompétence de la part des gens qui dirigent la sécurité ». Un sentiment de plus en plus partagé, notamment par plusieurs journalistes.

Alors, à quoi faut-il s'attendre ses prochaines semaines ? De plus en plus d'interdictions ou l'ouverture, enfin, d'un véritable dialogue entre tous les protagonistes ?. En tout cas, ces problèmes ne sont pas uniquement en France. Pour preuve en Suède. Menacés de sanction à cause des fumigènes, les supporters de l'IFK Göteborg ont répondu de cette façon ...

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris