Invaincus après deux journées (une victoire, un nul), les Strasbourgeois se déplacent en terre lyonnaise pour y affronter l'OL. Un match qui s'annonce difficile sur le papier pour les Bleus, qui devront faire face à des locaux revanchards, suite à leur défaite de vendredi chez le promu Reims (1-0).

L'adversaire

Longtemps dominateur du championnat de France au début des années 2000, le club présidé par Jean-Michel Aulas gagne bien moins de titres à l'échelle nationale depuis l'arrivée des Qataris au Paris St-Germain en 2011. Cela n'empêche pas l'OL de se maintenir dans les hautes sphères de la Ligue 1 (toujours dans le top 5) et de participer aux différentes Coupes d'Europe ces dernières saisons (demi-finale de Ligue Europa en 2017). Les Rhodaniens ont remporté la Coupe de France en 2012 (face à Quevilly), et ont atteint la finale de la Coupe de la Ligue en 2012 (défaite contre l'OM après prolongations) et en 2014 (défaite contre le PSG).

La pré-saison

Si toute l'Alsace se souvient de la 37ème journée de mai dernier et de l'improbable victoire (ou improbable défaite si on est Lyonnais) du Racing sur l'OL (3-2), on n'a rien oublié non plus du côté des Rhodaniens, qui ont ce soir-là définitivement abandonné leur place de deuxième et donc de vice-champion de France, laissant Monaco la chiper. Cela aurait pu être encore pire à la dernière journée lorsqu'Alassane Pléa, ancien de la maison des Gones, a ouvert le score pour Nice au Groupama Stadium. Heureusement, les Lyonnais ont inversé la tendance (victoire 3-2) et ont pu conserver leur troisième position, avec une petite unité d'avance sur Marseille. Ils retrouveront donc la Ligue des Champions cette année, la troisième place étant à nouveau directement qualificative pour la phase de poules. 

Les Lyonnais ont donc affronté du lourd durant l'été pour se préparer aux futures échéances de l'automne (0-0 contre Chelsea, défaite 1-0 contre l'Inter, victoire 3-2 face à Benfica dans le cadre de l'International Champions Cup). En début de préparation, l'OL avait concédé le nul contre Sion (2-2), avant de corriger Fulham (4-0) et de se faire surprendre par Huddersfield (3-1). Les hommes de Bruno Génésio ont aussi battu Wolfsburg (2-1).

On notera la très bonne pré-saison de notre ancien attaquant Martin Terrier, auteur de quatre buts. Malheureusement, sur les deux premières journées de championnat, son temps de jeu est plutôt limité. Il est pour le moment barré par le trio Depay-Traoré-Mariano, alors que Nabil Fekir va également arriver dans le 11 de départ ce vendredi ou le week-end suivant.  

Le mercato

Lyon s'était avancé dans le recrutement dès la saison passée. Lille étant en difficultés financières, l'OL s'était arraché dès l'hiver pour faire signer Martin Terrier alors que Monaco était aussi sur le coup. Léo Dubois (défenseur latéral et capitaine du FC Nantes) s'est aussi engagé en cours de saison dernière provoquant quelques tensions avec son président Waldemar Kita. Le défenseur central de Manchester City, Jason Denayer, doit également signer dans les prochaines heures.

Les départs ont été bien plus nombreux et ont rapporté environ 50 millions d'euros au club. Sergi Darder a été transféré définitivement à l'Espanyol Barcelone. Le prodige offensif Willem Geubbels (17 ans) a filé à Monaco, comme d'autres à son poste : Jean-Philippe Mateta, prêté au Havre la saison passée, a signé à Mayence, tandis qu'Aldo Kalulu (qui jouait à Sochaux la saison passée) a franchi la frontière suisse pour s'engager au FC Bâle. D'autres ont préféré resté en Ligue 1 comme Romain Del Castillo (Rennes) et Myziane Maolida (Nice). Deux défenseurs sont aussi partis puisque Mouctar Diakhaby a choisi Valence et Nicolas Nkoulou a été attiré par l'Italie et plus précisément le Torino. Jérémy Morel pourrait également s'en aller puisque Rennes lui fait les yeux doux. Néanmoins, Jean-Michel Aulas a fermé la porte à son départ ce lundi. Il risque encore d'y avoir de l'agitation chez les Gones jusqu'à la fermeture du mercato.

L'effectif actuel

  • Gardiens : Anthony Lopes, Mathieu Gorgelin, Anthony Racioppi
  • Défenseurs : Marcelo, Jérémy Morel, Mapou Yanga Mbiwa, Rafael, Ferland Mendy, Marçal, Léo Dubois, Kenny Tete 
  • Milieux : Lucas Tousart, Houssem Aouar, Jordan Ferri, Tanguy Ndombele, Nabil Fekir, Pape Cheikh Diop
  • Attaquants : Mariano Diaz, Memphis Depay, Bertrand Traoré, Martin Terrier, Maxwel Cornet, Amine Gouiri

Le dernier match de l'OL

Le joueur à suivre : Nabil Fekir

Il devrait faire son grand retour dans l'équipe lyonnaise ce vendredi soir. Le récent champion du monde français a repris plus tard que ses coéquipiers (comme tous ses partenaires de l'Equipe de France). Forcément, il est difficile de savoir où le numéro 18 olympien en sera physiquement et combien de minutes il pourra disputer. Mais Bruno Génésio est obligé de faire appel à lui après la prestation offensive bien médiocre de ses joueurs du côté de Reims. Cela était passé lors de la première journée contre Amiens à domicile face à des Picards, venus pour tenir le plus longtemps possible défensivement mais qui avaient trop vite craqué devant Bertrand Traoré. Face à des Champenois plus joueurs, les carences défensives ont été rapidement visibles et offensivement, l'OL a peiné à se trouver et Edouard Mendy n'a pas eu à forcer son talent dans les cages. Nabil Fekir devrait clairement apporter ce plus offensif au cours des prochaines rencontres et aider ses coéquipiers à lancer leur saison grâce à ses qualités techniques. 

Le duel de ce vendredi

Certainement vexés et revanchards après le match retour du 12 mai dernier et les deux buts encaissés dans les cinq dernières minutes de la rencontre, les Rhodaniens voudront remettre les pendules à l'heure car bon nombre d'entre eux étaient sur la pelouse de la Meinau. Le Racing peut donc craindre la réaction olympienne, surtout en y ajoutant sa contre-performance de ce week-end en Champagne Ardennes. Les Bleus s'étaient inclinés lourdement au Groupama Stadium il y a quasiment un an pour leur retour dans l'élite (4-0). 

La bonne nouvelle pour les hommes de Thierry Laurey est de pouvoir s'appuyer sur une défense bien plus solide que la saison passée. Celle-ci a concédé peu d'occasions au cours des 180 premières minutes de la saison. Il faudra bien cela pour espérer ramener quelque chose en Alsace. Autre note positive, Ludovic Ajorque, touché à Bordeaux il y a dix jours, récupère bien et pourrait postuler à une place dans le groupe. Son gabarit ne sera pas de trop en attaque pour peser face au capitaine Marcelo par exemple.

Les deux matchs de la saison passée

L'avis du supporter

Cette semaine, c'est Paulin, supporter de l'Olympique Lyonnais, qui nous donne son avis sur son équipe et sur la rencontre à venir.

« L'objectif de cette saison est de viser le podium comme chaque année pour disputer la Ligue des Champions la saison suivante. Pour ce qui est de la Ligue des Champions, ce serait bien de pouvoir sortir des poules mais cela dépendra du tirage au sort (Lyon est dans le chapeau 3). Être reversé en Ligue Europa et y réaliser un beau parcours serait également intéressant, comme cela avait été le cas lors de la saison 2016/2017.

Pour ce qui est du match de vendredi, l'équipe devrait être revancharde après la défaite à Reims. Une réaction est attendue par les supporters, d'autant plus qu'Anthony Lopes et Nabil Fekir feront leur retour pour ce match. Strasbourg peut espérer faire un résultat car notre équipe n'est pas totalement prête en ce début de saison et est prenable comme on l'a vu à Reims. Elle sera en forme dans quelques semaines comme les autres équipes disputant une Coupe d'Europe.

Concernant la fin du mercato, le défenseur Ruben Dias intéresse toujours le club mais Benfica n'est pas prêt à le lâcher jusqu'à maintenant, notamment en raison des matchs de qualification pour la phase de poules de Ligue des Champions. Si cela se décante, Jérémy Morel pourrait finalement quitter le club. D'autres comme Maxwel Cornet et Jordan Ferri ont aussi des offres. Un latéral pourrait aussi partir vu le monde à ce poste dans l'effectif ».

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris