Réduit à un rôle de doublure la saison dernière puis à quelques apparitions dans les cages des Bleus, Bingourou Kamara s'est métamorphosé cette année. Encadré par Sels et Kawashima, sous les ordres de Jean-Yves Hours, l'homme des coupes montre désormais, tour après tour, tout son potentiel. 

Le jeune gardien et international espoir français est arrivé à l’été 2017 pour la place de gardien numéro 1. Des prestations mitigés et un retour en force de l’ancien gardien Alexandre Oukidja lui a fait peu à peu perdre sa place dans le cœur des strasbourgeois et de Thierry Laurey. Avec 67 buts encaissés pour 44 buts inscrits, l’objectif principal du staff sur le mercato d’été 2018 était de recruter des défenseurs efficaces et un gardien capable de sauver des matchs par des parades décisives. Lionel Carole, Stefan Mitrovic et Lamine Koné ont su solidifier la défense. Quant au portier belge, il su s’imposer comme une pièce du jeu essentiel au Racing, au détriment du jeune gardien.

Cependant aux côtés Matz Sels et Eiji Kawashima, gardiens expérimentés, le gardien français a su évoluer grâce au travail et à l’obstination. Thierry Laurey a tout de même su accorder sa confiance à Bingourou lors des matchs de Coupe de la Ligue. Un premier match le 30 octobre contre le LOSC qui se solda sur une victoire, sans encaisser le moindre but malgré une équipe lilloise possédant l’une des meilleures attaques du championnat. Le 19 décembre, l’entraîneur strasbourgeois titularise une nouvelle fois Kamara au Vélodrome pour une place en quart de finale de Coupe de la Ligue. La confiance du staff, des joueurs et des supporters nous fit découvrir un nouveau joueur.

Déjà décisif sur plusieurs arrêts alors que les Bleus sont qualifiés, Jonas Martin commet à vingt minutes de la fin une faute qui se transforme en penalty. Mais le portier strasbourgeois ne tremble pas face à Dimitri Payet et réalise un arrêt de grande classe qui permet aux strasbourgeois de rester dans le match. Les Strasbourgeois et Marseillais se retrouvent tout de même aux tirs aux buts où la encore, le gardien français nous montre toutes ses capacités et permet à l’équipe de se qualifier. Il est élu par les supporters « Homme du match » à l’issue de la rencontre.

Une assurance qui lui permet de réaliser encore deux matchs de haut niveau contre Lyon en Coupe de la Ligue et contre Grenoble en Coupe de France. Du champion du monde Nabil Fekir, de Memphis Depay aux joueurs de Grenoble, le portier strasbourgeois a su les affronter et leur tenir tête. Il s’impose de plus en plus dans le jeu strasbourgeois et est encore élu « Homme du match » de ces deux rencontres. La relève de la jeunesse est assurée. Strasbourg sait désormais qu’il peut compter sur son jeune gardien. Avec encore du travail et de la motivation, Bingourou Kamara pourra t-il espérer une place de titulaire dans le 11 de départ strasbourgeois lors d’un match de championnat ?

En attendant, le portier du Racing pourrait s'ouvrir également les portes internationales. « J’ai la particularité d’avoir trois nationalités. C’est vrai que j’ai fait les différentes sélections de France. Après, pour quelle nation mon cœur bat ? Entre le Sénégal et la Mauritanie par exemple, on va dire quand même que j’ai été beaucoup plus avec le Sénégal. Parce que lorsque j’étais petit, j’y allais tout le temps avec ma mère. Ma grand-mère y vit toujours d’ailleurs. C’est donc la nation avec laquelle j’ai plus d’affinités. J’ai été contacté par la Mauritanie. Le président de la République m’a appelé, ainsi que le sélectionneur. Donc, c’était un peu compliqué pour moi de faire un choix définitif, posé. (…) Pour l’instant, je n’ai pas fait de choix définitif. Mais, bien sûr que ça serait dans l’idéal de porter les couleurs du Sénégal. Je réfléchis un peu, avec le fait que je ne joue pas beaucoup en club. Après, si le Sénégal m’appelle, c’est sûr que je vais venir » a indiqué Kamara dans Metrodakar.

Liens utiles

Carte des supporters

Planète Racing

9, place Kléber
67000 Strasbourg

03 88 10 94 93

Envoyez-nous un e-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris